Armement de la police municipale : le maire de Besançon ne cède pas

Publié le 04/08/2016 - 16:45
Mis à jour le 10/08/2016 - 10:49

Jean-Louis Fousseret, maire de Besançon persiste et signe : il n’armera pas sa police municipale. C’est en tout cas ce que confirme un article du journal Le Monde publié ce jeudi 4 août 2016. Depuis les attentats en janvier 2015 et d’autant plus depuis cette terrible nuit du 14 juillet 2016 à Nice, le débat est récurent. Des maires de tous bords politiques ont décidé d’armer leur police, en Franche-Comté comme ailleurs.

 ©
©

Le vendredi 29 juillet 2016, c’est un élu qui a toujours été contre une politique sécuritaire qui s’est incliné avec une "certaine tristesse" face aux récents événements. François Bayrou, président du MODEM et maire de Pau a décidé d’armer sa police municipale. Selon lui le boulevard des Pyrénées est un axe qui présente des similitudes avec la promenade des anglais à Nice.

Des policiers municipaux armés en Franche-Comté

Ce n’est pas le seul élu a avoir pris cette décision. En Franche-Comté, les maires Les Républicains des villes de Belfort et de Montbéliard ont décidé d’armer leurs policiers municipaux, tout comme l’élu socialiste d’Audincourt, Martial Bourquin. Au sein du conseil municipal de Besançon, les élus Front National et LR demande que cette mesure soit prise aussi dans la ville comtoise.

Le maire de Besançon pense qu’armer la police municipale la mettrait davantage en danger

Jean-Louis Fousseret, maire de Besançon a indiqué au journal Le Monde qu’armer la police municipale "mettrait davantage" ses agents "en danger". Selon l’élu la police municipale ne se rend pas dans des lieux sensibles, des armes non létales sont donc suffisantes. Les soixante agents de la ville comtoise travaillent pour l’heure avec des bombes lacrymogènes et des bâtons de défense ;  vingt-cinq tasers devraient bientôt être livrés.

C’est à la police nationale de s’en occuper

C’est la mission de la police nationale qui, elle est formée et entrainée pour le port d’arme explique le maire de Besançon  dont "les effectifs ont été réduits sous le quinquennat de Nicolas Sarkozy". Jean-Louis Fousseret, selon le quotidien Le Monde attend du président François Hollande "qu’il tienne rapidement son engagement de recruter de nouveaux agents de police nationale".Pour l’instant, l’élu socialiste de besançon préfère développer la vidéo surveillance.

Ce n’est pas l’avis des principaux syndicats de la police municipale de Besançon qui avait manifesté quatre dimanches consécutifs pour demander à acquérir des armes.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

arme police municipale

« Sécurité globale »: Darmanin écarte l’armement obligatoire des polices municipales

Le ministre de l'Intérieur Gérard Darmanin a écarté l'hypothèse d'un armement obligatoire des policiers municipaux, une proposition d'un rapport des députés Jean-Michel Fauvergue et Alice Thourot mais qui n'avait pas été retenue dans leur proposition de loi controversée sur la "sécurité globale".  Le ministre s'est engagé par ailleurs à élargir l'accès à d'autres fichiers pour les policiers municipaux (contraventions, engins motorisés...). A  Besançon, Force Ouvrière réclame à nouveau l'armement de la police municipale alors que la maire EELV y est opposé.

Municipale 2020 : pour ou contre l’armement de la police municipale ?

VIDEOS • Les candidats à l'élection municipale de Besançon sont-ils pour ou contre l'armement de la police municipale ? Et que proposent-ils pour la sécurité à Planoise ainsi que dans les autres quartiers de Besançon ? Découvrez leurs réponses…

Municipale 2020 à Besançon : K. Bouhassoun ne souhaite pas équiper la police municipale d’armes létales

La question de l'armement de la police municipale est l'un des sujets forts de cette campagne pour l'élection municipale 2020 à Besançon. Si des candidats sont pour l'armement létal des policiers municipaux, Karim Bouhassoun, candidat du mouvement Bisontines-Bisontins, ne l'intègre pas dans son programme sur la sécurité selon un communiqué du 9 décembre 2019.

Municipale 2020 : Ludovic Fagaut souhaite armer la police municipale « par conviction »

Lors de l'inauguration se sa permanence à Besançon samedi 8 décembre 2019, Ludovic Fagaut a dévoilé de nouvelles lignes de son programme en tant que candidat Les Républicains pour l'élection municipale à Besançon en 2020. Parmi elles, l'armement et de le doublement des effectifs de la police municipale…

La question de l’armement de la police municipale à nouveau sur la table à Besançon…

Suite à la fusillade de Strasbourg, L’État a porté le plan Vigipirate au niveau "urgence attentat". Ce 13 décembre 2018, Jean-François Longaretti, secrétaire départemental mairie et CAGB Force ouvrière, adresse une lettre à Jean-Louis Fousseret, le maire de Besançon, pour lui parler de l'armement de la police municipale.  

Armement de la police municipale à Besançon  : la note de service qui met le feu aux poudres

Une note de service de la direction générale des services de la Ville rappelant les règles de sécurité aux policiers municipaux vient de relancer le débat de l'armement de la police municipale de Besançon. L'élu d'opposition Jacques Grosperrin (LR) estime que la police municipale n'est plus en mesure de protéger les Bisontins. Le syndicat CFTC Unsa a lancé un appel à la grève pour le lundi 29 octobre.

Politique

Apprentis étrangers : les sénateurs rejettent la loi « Ravacley »

Connu pour s’être fermement opposé à l’expulsion de son apprenti en janvier dernier par une grève de la faim, le boulanger Stéphane Ravaclay n’a pas fini de faire parler de lui. Il a notamment créé l’association patrons solidaires et s’est rendu au Sénat pour tenter de faire passer une loi portée par Jérôme Durain. Cette dernière a été rejetée par 237 voies contre 107.

France 2030 : un « plan audacieux » pour Éric Alauzet

Vidéo • Quelles sont les conditions de la réussite de ce plan ? Dans les questions au gouvernement à l'Assemblée nationale, le député LREM du Doubs a interrogé le ministre Cédric 0 tout en félicitant le gouvernement pour son "plan d’investissement audacieux pour la France afin de relever tant de défis : climat et biodiversité, démographie et migration, inégalités et exclusions".

Projets photovoltaïques : « le gouvernement traduit enfin ses engagements » selon Marie-Guite Dufay

La ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili, a annoncé, ce jeudi 7 octobre, la signature d’un arrêté facilitant le développement des projets photovoltaïques sur grandes toitures, en permettant aux projets de moins de 500 kW, soit 5 000 m2 de surface, d’avoir droit à un tarif d’achat sans avoir besoin de passer par un appel d’offres. Pour la présidente de la Région Bourgogne Franche-Comté, qui dit s'être "beaucoup battue" sur ce sujet, s'en réjouit dans un communiqué.

Périscolaire et cantine : une pétition pour demander à la maire de Besançon un accueil « de qualité »

Depuis le 3 octobre dernier, des parents d'élèves de l'école Jean Boichard à Besançon ont lancé une pétition, accessible à tous les parents d'élèves de la ville, pour demander à la maire un accueil périscolaire "de qualité" dans les établissements.

Vivez en direct le conseil communautaire de Grand Besançon Métropole du 7 octobre 2021

Suivez en direct le conseil communautaire du Grand Besançon Métropole ce jeudi 7 octobre 2021 à partir de 18h00. À l'ordre du jour ? le projet Cité de l’Emploi, un point d'avancement sur le sujet du campus Bouloie – Temis et les nouveaux projets de pistes cyclables et crédits dédiés aux mobilités douces.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.58
peu nuageux
le 17/10 à 12h00
Vent
1.3 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
66 %

Sondage