Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

« Ils n’ont pas fermé Fukushima, fermons Fessenheim »

© - cliquez sur l'image pour agrandir
Le groupe anti-nucléaire de Besançon réagit dans un communiqué à l’annonce de la reconduction d’exploitation our dix ans de la centrale nucléaire de Fessenheim et ne peut s’empêcher de trouver des similitudes avec la catastrophe de Fukushima. Le collectif organise un débat ce mercredi  29 juin à 17h place Pasteur.

Publicité

« Le monde entier a vu exploser le bâtiment qui abrite le réacteur de Fukushima. Mis en service en 1970, c'est l'un des plus anciens au Japon. Il devait être fermé le mois précédent.

Mais, à la demande de l'opérateur Tepco, les autorités japonaises ont accordé un permis d'exploitation pour dix années de plus. On connaît la suite : un scénario catastrophe qui a mis les "experts" en sûreté nucléaire en défaut et qui continue à déverser dans l’air et dans l’océan ses émanations de mort.

Le 4 octobre 2009, deux cars de Franc-comtois participaient au rassemblement à Colmar pour la fermeture de Fessenheim, le 10 avril 2011 nous étions près de 10 000, français, allemands et suisses, réunis devant la centrale pour sa fermeture.

Aujourd’hui l’ASN : Autorité de Sécurité (ou d’insécurité ?) Nucléaire, décide de prolonger de 10 ans le fonctionnement de Fessenheim, au mépris de toutes les oppositions locales et européennes et de l’avertissement douloureux de Fukushima.

Il n'est plus acceptable de mentir sur les dangers du nucléaire, en particulier dans les zones sismiques. L'accident de Fukushima démontre que, même dans un pays réputé pour son expertise en matière nucléaire, le risque est bien réel ».

Damien

Votre météo avec

Evénements de FRANCHE-COMTÉ

Lun, 8 Janvier 2018h
BGE Franche-Comté - Besançon
Sam, 27 Janvier 2018h
IUT BESANCON-VESOUL - Vaivre-et-Montoille