Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

2015 : bilan économique mitigé pour la Bourgogne-Franche-Comté

Patrick Pétour, directeur de l'INSEE Bourgogne-Franche-Comté©Lou - cliquez sur l'image pour agrandir
L'INSEE Bourgogne-Franche-Comté ©Lou - cliquez sur l'image pour agrandir

C’est le constat de l’étude publiée ce mardi 31 mai 2016 par l’INSEE Bourgogne-Franche-Comté et présentée simultanément à Besançon et à Dijon. La région n’a pas bénéficié de l’embellie économique nationale. Quelques secteurs se portent bien mais ils restent de nombreux points noirs.

Publicité

La France a connu pour l’année 2015, une croissance de +1,3% ; cette reprise a notamment permis de créer de l’emploi et d’amorcer l’inversion de la courbe du chômage. La Bourgogne-Franche-Comté fait partie des trois régions qui n’ont pas bénéficié de cette embellie économique.

L’emploi

Preuve en est, cette baisse de -0,2%  de l’emploi contre + 0,5% pour le territoire métropolitain. "Malgré tout, explique Patrick Pétour, directeur de l’INSEE Bourgogne-Franche-Comté, on note une progression de l’intérim de 12%, soit 33 000 emplois en plus en 2015. L’intérim est traditionnellement un facteur de reprise". "Par contre précise-t-il, il existe de véritables diminutions structurelles de l’emploi dans la région notamment dans l’industrie et la construction".

La construction fait partie des points noirs de l’économie de la région. On note pour cette année 2015 encore une baisse de 6,2 % des permis de construire délivrés alors que la France enregistre une augmentation de 3,8%. C’est également dans ce secteur que le nombre d’employés chute drastiquement depuis 2005.

Quant au taux de chômage, calculé à partir de méthodes différentes que celles de Pôle emploi, il baisse de 0,3 points, malgré tout l’INSEE constate qu’il y a une croissance en 2015 du nombre de demandeurs d’emplois de 3,5 %. Si l’on regarde les chiffres de plus près, on se rend compte que chaque département, hormis le département de la Côte d’Or qui reste stable, affiche une baisse du taux de chômage. Patrick Pétour, précise que, "le taux de chômage peut avoir diminué sur le territoire mais cela ne signifie pas que le nombre de chômeurs diminue : un des facteurs à prendre en compte c’est la démographie". Ce sont particulièrement les plus de 50 ans qui sont la catégorie la plus touchée avec un taux de chômage en augmentation de 7, 8 %. Quant à celui des jeunes, il recule de 3, 7 % en Bourgogne-Franche-Comté.

Autre constat de l’Institut National de la Statistique et des études économiques, le nombre de travailleurs frontaliers continue de croitre (34 000). Malgré tout, cette croissance est en ralentissement car la courbe progresse à un chiffre presque deux fois moins importants que lors des années précédentes.

Des secteurs qui vont bien

2015, c’est plutôt une belle année pour l’agriculture de Bourgogne-Franche-Comté malgré les conditions météorologiques difficiles car ce secteur a moins souffert dans notre région que dans d’autres. Grâce notamment à la production viticole et à la spécialisation laitière notamment pour le lait AOP comté ; ces deux volets ont permis aux prix agricoles, en parti,  de se maintenir.

Le tourisme dans la région a profité d’un climat favorable en 2015. Les hôtels et campings ont enregistré une hausse de fréquentation de plus de 10 %, soit 9,757 millions de nuitées. La clientèle étrangère représente plus de la moitié des nuitées. A noter que la fréquentation hôtelière est en hausse dans tous les départements.

Même si le bilan économique 2015 pour la Bourgogne-Franche-Comté est mitigé, Patrick Pétour, directeur de l’INSEE régional rassure : "la plupart des indicateurs pour 2016 sont à la hausse pour la région, la reprise devrait bientôt se faire sentir".

Lou

Votre météo avec

Evénements de BOURGOGNE FRANCHE-COMTÉ