Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

5 milliards d'economies dans les ministères en 2014 : Moscovici veut "rassurer les Français"

Pierre Moscovici en visite chez Maty 8 mars 2013 ©roman - cliquez sur l'image pour agrandir

À l'issue de sa visite de l'entreprise Maty à Besançon, Pierre Moscovici réagit à l'annonce de Jean-Marc Ayrault demandant un effort de 5 milliards d'économies supplémentaires aux ministères en 2014 dans le cadre des lettres de cadrages budgétaires. "Je veux rassurer les Français: il n'y a rien qui va les frapper davantage ou demander davantage d'efforts dans le secteur public". En tout cas, en 2013. Pierre Moscovici parie sur une "meilleure" croissance dès l'an prochain et estime que la courbe du chômage devrait s'inverser dès la fin d'année. 

Publicité

L'effort budgétaire sera "juste et équilibré" en 2014, grâce aux améliorations espérées en matière de croissance, a affirmé vendredi le ministre des Finances, Pierre Moscovici, alors que le premier ministre Jean-Marc Ayrault réclame dans les lettres de cadrage budgétaire envoyées vendredi aux ministères d'"identifier au total 5 milliards d'euros d'économies nouvelles en 2014".

Réduction des dépenses... et réduction des déficits

Pierre Moscovici a expliqué qu'il n'était pas question d'un nouveau programme de réductions des dépenses publiques pour cette année. "Nous estimons, et c'est ce que nous défendons auprès de la commission européenne, que la France a déjà fait un effort considérable de 30 milliards d'euros pour réduire son déficit -10 en économies et 20 milliards en recette. En 2013 la croissance devrait être faible :  0,1% selon la commission. Je plaide auprès de l'Europe pour que l'on n’ajoute pas pour les Français dans cette année difficile l'austérité à la stagnation".  

Le ministre toutefois réaffirmé que la réduction des déficits était une des priorités du gouvernement. "Tout euro consacré à la dette publique est un euro perdu pour l'éducation, pour l'hôpital, pour la sécurité des Français , l'emploi, la compétitivité et c'est la raison pour laquelle nous poursuivons cet effort "a-t-il expliqué, tout en admettant que cela devrait prendre plusieurs années. 

Une meilleure croissance pour 2014 ? 

 Pour revenir sur l'annonce du premier ministre, Pierre Moscovici a précisé qu'il s'agissait bien là d'une annonce pour 2014 "et pas 2013" et qu'il compte sur le retour de la croissance pour l'année prochaine :   "Je crois que ce sera le cas parce que j'observe que la situation se détend, aux États-Unis où la croissance est plus forte avec d'importants investissements, en Chine, au Japon (...) l'Allemagne devrait redémarrer aussi".

Un cap : "le double redressement"

En résumé, Pierre Moscovici a déclaré que le gouvernement misait sur un double redressement : celui des comptes publics et celui de l'industrie avec en ligne de mire le redressement de l'emploi et le retour de la croissance. Pierre Moscovici estime que la courbe du chômage devrait s'inverser dès la fin 2013... 

(avec AFP)

Damien

Votre météo avec

Evénements de Besançon

Mar, 12 Décembre 2017h
Librairie l'Autodidacte - Besancon
©Alexane Alfaro
Mer, 13 Décembre 2017h
FRAC Franche-Comté (Cité des Arts) - Besançon
W. Guillet
Mer, 13 Décembre 2017 14h00
Maison de l'environnement de Franche-comté - Besançon
© d poirier
Mer, 13 Décembre 2017 14h00
PLACE GRANVELLE - Besançon
Mer, 13 Décembre 2017 14h00
CRIJ FRANCHE-COMTÉ - Besançon