Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

À l’instar de la Bourgogne-Franche-Comté, 3 lignes Intercités vont être transférées à la Région Nouvelle-Aquitaine

© dr/commons.wikimedia.org - cliquez sur l'image pour agrandir

3 lignes de Trains d'équilibre du territoire (Intercités) vont être transférées à la région Nouvelle Aquitaine, aux termes d'un accord entre l'État et la région annoncé mardi 29 novembre 2016 et qui fait suite à des accords similaires avec les régions Normandie et Grand Est/Bourgogne-Franche-Comté.

Publicité

À compter du 1er janvier 2018, la région Nouvelle-Aquitaine deviendra "l’autorité organisatrice des lignes Bordeaux-La Rochelle, Bordeaux-Limoges, et Bordeaux-Ussel" (Corrèze), indique un communiqué de la région Nouvelle-Aquitaine et du secrétariat d'État aux Transports.

L'accord conclu entre le président de la région Alain Rousset (PS) et le secrétaire d'État chargé des Transports, Alain Vidalies, sera examiné le 19 décembre prochain en séance plénière de l'assemblée régionale. Dans le cadre de l'accord, l'État accompagnera la région Nouvelle-Aquitaine en finançant un renouvellement du matériel roulant et l'acquisition de 5 rames Alstom Régiolis neuves, ainsi qu'une contribution de fonctionnement à la région. Le montant total de ce financement sera rendu public lors de cette séance plénière.

En avril dernier, avec la Normandie, puis mi-novembre avec la région Grand Est (avec participation financière de Bourgogne Franche-Comté) le gouvernement a annoncé des accords pour des transferts de responsabilité sur des lignes, dans le prolongement d'un engagement État-régions en juin, et de la présentation d'une "feuille de route" sur l'avenir des Trains d'Équilibre du Territoire (TET).

L'État et les régions s'étaient engagés à favoriser la reprise par les régions qui le souhaitent des TET, ou Intercités, "afin d'améliorer la cohérence avec l'offre des TER et de développer une offre de transport adaptée" aux territoires.

Alain Vidalies saluant l'accord avec la Nouvelle-Aquitaine, a indiqué mardi dans le communiqué que "des discussions se poursuivent avec d'autres régions pour parvenir à des accords de ce type dans les prochains jours". Il s'est une nouvelle fois dit "convaincu de pouvoir offrir un nouvel avenir aux TET par une mobilisation conjointe de l'État et des Régions".

Suivant la feuille de route gouvernementale, l'État doit toutefois rester autorité organisatrice de 6 lignes TET, trois "structurantes à l'échelle du territoire national" (Paris-Orléans-Limoges-Toulouse, Paris-Clermont-Ferrand et Bordeaux-Toulouse-Marseille) et 3 autres "spécifiques au titre de l'aménagement du territoire": Nantes-Bordeaux, Toulouse-Hendaye et Nantes-Lyon.

(Source : AFP)

Gilliane

Votre météo avec

Evénements de BOURGOGNE FRANCHE-COMTÉ

Lun, 12 Décembre 2016 17h30
HOTEL DE REGION (BESANCON) - Besançon
Sam, 20 Mai 2017 20h00
AXONE - Montbéliard