Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Académie de Besançon: une rentrée sous le signe de la grippe A

Presque 300 patrons et adjoints de lycées et collèges ont fait leur rentrée à Besançon ©carvy - cliquez sur l'image pour agrandir
Ambiance studieuse face à la rectrice at aux inspecteurs ©carvy - cliquez sur l'image pour agrandir
Marie-Jeanne Philippe, recteur de l'académie de Besançon ©carvy - cliquez sur l'image pour agrandir
A l’occasion de la rentrée des chefs d’établissement, le recteur a non seulement fixé la feuille de route pédagogique, mais également délivré son ordonnance face à la pandémie grippale.

Publicité

Il n’y a pas que les élèves et les professeurs qui rentrent. Il y a aussi les principaux de collèges et les proviseurs de lycées. Pour eux, c’était déjà ce jeudi au lycée Pergaud à Besançon sous la houlette de Marie-Jeanne Philippe, recteur d’académie. Les 152 principaux et les 74 proviseurs francs-comtois, accompagnés de leurs adjoints, ont écouté la bonne parole rectorale se faisant tantôt félicités, tantôt houspillés avant de prendre connaissance des préconisations liées à la grippe A.
 
« Il faut qu’on soit très réactifs face à la pandémie grippale et assurer le suivi du service public », a insisté Marie-Jeanne Philippe en insistant sur la prévention -les gestes barrières- qui devront être rappelés aux élèves par les enseignants. « Lorsqu’un cas se présente, il faudra mettre en œuvre les procédures prévues pour que le préfet qui prend la décision ou non de fermeture d’une classe soit informé au mieux », a précisé le recteur sans vouloir dramatiser la situation. Pas question, toutefois, en de cas de fermeture de classes, de mettre en place des études surveillées ou autres formules de garde comme certains parents lui ont demandé.
 
Pour le reste, le recteur a longuement fait le bilan de l’année écoulée et fixé les priorités à la base du projet 2010-2014. « Nous pouvons être assez fiers, mais nous avons encore des marges de progrès », a résumé Marie-Jeanne Philippe. La Franche-Comté s’est illustrée cette année encore pour ses excellents résultats au baccalauréat. Voilà pour le positif. Mais, le recteur regrette que 10% des élèves qui entrent en 6ème soient en grande difficulté et que les résultats du BEPC ne soient pas à la hauteur de ce que l’on pourrait attendre.
 
Certes, la Franche-Comté n’est pas à la traîne, mais Marie-Jeanne Philippe souhaite que « notre académie se place dans les plus performantes ». Parmi les outils devant permettre au plus grand nombre d’atteindre le baccalauréat, figurent l’aide personnalisée dans le 1er degré et l’accompagnement éducatif dans le 1er et 2nd degré. Des nouveautés de la rentrée 2008 dont les « résultats sont extrêmement satisfaisants » et qu’il va falloir appliquer « jusqu’à la dernière virgule ». « Il faut travailler autrement avec les élèves fragilisés par leur origine sociale si l’on veut diviser par trois la grande difficulté en 5 ans», a-t-elle préconisé.
 
Sur les élèves entrés en 6ème en 1995, 90% des enfants d’enseignants ou de cadres supérieurs accèdent à l’enseignement supérieur, alors qu’ils ne sont que 9% dans les familles défavorisées. Un constat qui parle de lui-même et qui fait que, tout naturellement, outre la modernisation des établissements, le recteur a fixé deux autres axes particulièrement importants pour cette rentrée : « avoir une réelle ambition de réussite pour tous et ne laisser personne sur le bord du chemin ».
 
 
 
 
 
 
redaction

Votre météo avec

Evénements de FRANCHE-COMTÉ

Orchestre Victor Hugo Franche-Comté ©The Glint
Mar, 11 Avril 2017 20h00 - 22h00
THEÂTRE LEDOUX (rue mégevand) - Besançon