Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Accident d'autocar dans le Haut-Doubs : deux adolescents tués et neuf blessés légers

© capture francetv - cliquez sur l'image pour agrandir
© capture Google Mag - cliquez sur l'image pour agrandir
Dernier point à 16h30

Un accident est survenu ce mercredi 10 février 2016 à 7h39  entre Montbenoît et Maison-du-Bois-Liévremont, dans le Haut-Doubs sur la commune de Montflovin. Dans une collision avec une voiture, un bus de ramassage scolaire transportant 32 collégiens s'est retrouvé sur le flanc. Bilan : un collégien de 12 ans (6e) et une adolescente de 15 ans (3e) ont été tués. Tous deux étaient originaires du village de La Longeville.  Neuf autres personnes, dont le chauffeur du bus, ont été légèrement blessées.  Les conditions de circulations étaient difficiles ce mercredi matin dans le secteur en raison des routes enneigées et verglacées par endroit. Raphael Bartolt, le préfet du Doubs, a indiqué que la route avait été déneigée. Une vitesse excessive du bus pourrait expliquer les causes du drame. À sa sortie de l'hôpital, le chauffeur du car âgé de 25 ans a été placé en garde à vue. 

Publicité

Article régulièrement mis à jour

La préfecture du Doubs a déclenché le plan rouge (plan novi), un plan d'urgence destiné à secourir un nombre important de victimes dans un même lieu, et a organisé les moyens de premiers soins par rapport à cette concentration des victimes. Une cinquantaine de pompiers étaient sur place. "Les services de secours ont été immédiatement mobilisés" a précisé la préfecture. Bernard Cazeneuve, le ministre de l'Intérieur a fait part de sa vive émotion suite à cet accident mortel qui a couté la vie à deux adolescents de 12 et 15 ans.

La ministre de l'Éducation nationale Najat Vallaud-Belkacem a également exprimé "ses condoléances aux familles des victimes, et tout son soutien aux blessés et à leurs proches ainsi qu'aux équipes éducatives dans cette terrible épreuve". 

Pour Marie-Guite Dufay, la présidente de la région Bourgogne Franche-Comté, cet accident appelle "collectivement à la vigilance et nous rappelle l'importance des enjeux de sécurité en matière de déplacements et de transports scolaires, en particulier en milieu rural et montagnard

Chritsine Bouquin, la présidente du conseil départemental du Doubs a associé les élus du département à ses condoléances. "Tous les services départementaux sont également entièrement mobilisés afin de venir en aide aux victimes et d’assurer la sécurité des usagers de la RD 437" a-t-elle précisé.

L'Élysée a par ailleurs demandé que "toute la lumière" soit faite "pour expliquer les circonstances du drame" en précisant que les services de l'état sont sur place pour apporter les secours nécessaires et accompagner les familles.

A. Vidalies : "il y a probablement des circonstances atmosphériques et peut-être une question de vitesse

Par ailleurs, Alain Vidalies, secrétaire d'État en charge des transports s'est rendu sur place "pour exprimer la solidarité de la nation". Il est arrivé à Pontarlier à 13h.  Avant de se rendre à l'hôpital de Pontarlier, il a tenu à rencontrer la communauté éducative du collège Lucie Aubrac de Doubs. Il s'est ensuite  à la salle des fêtes de Montbenoit où une cellule médico-psychologique a été activée. "il y a probablement des circonstances atmosphériques, peut-être une question de vitesse, mais c'est l'enquête qui le dira puisque le parquet a décidé d'ouvrir une enquête. La route avait été vérifiée ce matin par les services du conseil départemental et avait été déclarée praticable" a-t-il déclaré aux journalistes présents sur place en précisant que le car n'avait visiblement pas de problème technique puisque'il avait été vérifIé récemment à deux reprises et qu'il avait passé le contrôle technique il y a moins de deux mois. 

Un accompagnement au collège Lucie Aubrac

À la demande du ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, le sous-préfet de l’arrondissement de Pontarlier, le préfet du Doubs (arrivée à 9h30) se sont rendus sur place tout comme le recteur de l'académie de Besançon qui a exprimé le soutien de la ministre de l'Éducation nationale et s'est engagé à poursuivre l'accompagnement de l'équipe après la rentrée des vacances d'hiver.

Sur les 32 élèves présents dans le bus, la plupart sont scolarisés au collège Lucie Aubrac,  mais aussi quelques élèves du lycée Xavier Marmier, du lycée des Augustins et du lycée professionnel Saint-Bénigne. "Le recteur et le DASEN les assurent toutes et tous, ainsi que leurs familles, de la part qu'ils prennent à leur émotion et à leur peine". 

Rappel des faits  

L'accident s'est produit  à 7h39 sur la RD 437 sur la commune de Montflovin. Transportant 32 enfants, le bus scolaire de la société "Monts Jura Autocars" aurait mordu l'accotement selon un automobiliste qui suivait le bus. Il a glissé sur une quarantaine de mètres avant de se renverser sur le flanc gauche dans le talus. 

A 8h45, un premier bilan faisait état de deux enfants décédés, 7 blessés et 24 personnes impliquées. Un second bilan de la préfecture parlait de deux adolescents morts et de neuf blessés légers, dont le chauffeur du bus, évacués à l'hôpital de Pontarlier. À 10h30, l’opération de relevage du bus scolaire était terminée. 

 Le car qui partait des Longevilles se rendait au collège Lucie Aubrac sur la commune de Doubs près de Pontarlier où une cellule d'écoute de l'éducation nationale est mise en place.

Les élèves victimes de l'accident ont été regroupés dans une salle communale à Montbenoit où les familles sont attendues et où une cellule médico-psychologique a été activée. 

La route avait bien été déneigée 

Les conditions de circulations étaient délicates à difficile ce mercredi 10 février 2016 en raison des chaussées enneigées sur l'ensemble du Haut-Doubs et sur les secteurs d'Amancey et Ornans. Selon le préfet, la route avait bien été déneigée sur la route empruntée par la car scolaire. Information confirmée par les services du département.

Un chauffeur expérimenté, la vitesse en cause

Selon les premiers éléments de l'enquête, le chauffeur du bus a été placé en garde à vue après sa sortie de l'hôpital. Il s'agit d'un chauffeur âgé de 25 ans et qui avait été embauché en décembre dans la société de transports. Il n'était pas sous l'emprise de l'alcool ni de stupéfiant. L'homme devra s'expliquer sur une vitesse excessive signalée par les enfants présents dans le bus et par plusieurs témoins. 

Sur place, la procureure de la République de Besançon, Ewige Roux-Morizot, a confirmé le conducteur n'aurait effecticement pas adapté sa vitesse à l'état de la route qui avait reblanchi. L'enquête en cours et l'étude du disque chronotachygraphe a donné des éléments plus objectifs : le car roulait entre 75 et 79 km/h.

Une deuxième enquête est également diligentée par le Bureau enquêtes analyse du transport terrestre. 

Un numéro vert a été mis en place  par le centre hospitalier de Pontarlier pour les familles :  0.805.090.125

Le secteur de la RD 437 a été fermé à la circulation. Une déviation est mise en place. 

Déviations (Circulation rétablie à 11h45)

  • dans le sens nord-sud, les usagers sont invités à emprunter la RD 251 par Liévremont.
  • dans le sens sud-nord, les poid-lourds sont incités à prendre la RN 57 depuis Pontarlier.
  • Une déviation par la RD 47 est à emprunter pour se rendre jusqu’à Morteau.
Damien

Autres faits divers

15 décembre 2017 à 20:32
14 décembre 2017 à 18:46
13 décembre 2017 à 10:57

Votre météo avec

Evénements de DOUBS

Ven, 15 Décembre 2017 18h00 - Sam, 16 Décembre 2017 18h00
BEURE - Beure
Sam, 16 Décembre 2017 10h00 - 18h00
MAGASIN LA VIE CLAIRE - Chalezeule
Sam, 16 Décembre 2017 8h30 - 19h00
Arc et Senans - Arc-et-Senans
Sam, 16 Décembre 2017 20h00
église de POUILLEY les VIGNES - Pouilley-les-Vignes
Sam, 16 Décembre 2017 20h30
Centre Culturel Polyvalent de Mandeure - Mandeure