Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Accord avec la Grèce : "Une certaine idée de l'Europe est morte ce week-end"

Jacques Vuillemin ©DR - cliquez sur l'image pour agrandir
CONTRIBUTION

Lundi 13 juillet 2015, les Européens ont conclu un accord pour négocier un troisième plan d'aide à la Grèce, la gardant ainsi dans le giron de l'euro, mais au prix de très lourds sacrifices pour ce pays exsangue qui aura besoin d'un nouveau soutien financier. Jacques Vuillemin, ancien adjoint au maire à Besançon et écrivain, apporte sa contribution sur maCommune.info sur ce sujet. Selon lui, cette accord "marque la fin d'une certaine idée de l'Europe"...

Publicité

"Une certaine idée de l'Europe est morte ce week-end

Comment ne pas être partagé entre deux sentiments contradictoires à l'issue de la crise grecque ? Comment ne pas être partagé entre soulagement et découragement ?

Soulagement : Oui la Grèce reste dans la zone euro , le pire est évité , l'Europe est sauvée ; certes , mais à quel prix ? Le prix à payer par la Grèce est lourd , trop lourd .Il n'est pas seulement financier et économique , il est politique avec des abandons de souveraineté imposés à la Grèce .

Le pire est évité, peut-être, mais pour qui ? Certainement pas pour les Grecs ;

Fallait-il en plus humilier le peuple grec ? L'histoire nous apprende que les humiliations de peuples peuvent provoquer des catastrophes .

L'Europe est sauvée !! Peut-être mais laquelle ? C'est l'Europe des comptables, de l'intransigeance , des égoïsmes nationaux qui est sauvée. 

Pas de quoi donner envie d'Europe.

Découragement : le fonctionnement intergouvernemental a montré ses limites et ses faiblesses ; Il conviendra d'en tirer avec courage et lucidité toutes les leçons ;

Pourquoi abandonner aux seuls financiers les décisions de l' euro groupe alors qu'il convenait de prendre en compte des données politiques , géopolitiques et sociales ?

Que dire encore de la démocratie européenne sinon qu'elle s'est brisée sur l'orgueil, sur l'intransigeance des experts , des institutions , des créanciers ?

Une fois les passions retombées que retiendra -t-on de cette crise ? Qu'un peuple de la zone euro n'a pas le droit de voter pour unr politique qui s'écarte trop des normes imposées d'en haut .

Pas de quoi donner envie de l'Europe ;

Plus grave encore, c'est une certaine idée de l'Europe qui est morte ce We . Celle initiée par les fondateurs , d'une Europe porteuse d'un destin commun , d'un projet à l'échelle d'un continent pour la paix et le rassemblement des peuples . 

Où est le projet européen ?

Cette vision d'une Europe des valeurs , c'est à dire d'une Europe politique semble bien oubliée aujourd'hui . 

Pourtant, l'Europe de demain sera politique ou ne sera plus . Les vrais européens se battront encore et toujours pour cette Europe là."

(Texte de Jacques Vuillemin)

Alexane

Votre météo avec

Evénements de FRANCHE-COMTÉ

Lun, 8 Janvier 2018h
BGE Franche-Comté - Besançon
Sam, 27 Janvier 2018h
IUT BESANCON-VESOUL - Vaivre-et-Montoille