Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Accusé d’avoir frappé et abandonné sa victime dans le froid, un homme comparaît devant les assises du Doubs

La victime avait été retrouvée sans vie, le corps saisi par le froid dans un bois de Villers-le-Lac, en décembre 2010. Le procès de l’homme accusé de l’avoir frappée et abandonnée s’est ouvert mercredi 12 décembre 2012 devant la cour d’assises du Doubs.

Publicité

C’est un promeneur qui avait découvert dans un sous-bois du Creux-Ronçin, par une glaciale journée de décembre, le corps recroquevillé en position fœtale de la femme de 39 ans disparue la veille. L'autopsie révélait plusieurs traces de coups à la tête ainsi qu'une lourde imprégnation alcoolique de plus de 2,30 grammes. La victime aurait succombée à ses vomissures et au grand froid.

Les cartes bancaires de la trentenaire avaient été dérobées et utilisées après son décès. L’enquête de gendarmerie a vite permis de remonter la piste d'un ami d'enfance de la jeune femme. C’est lui qui est identifié sur les vidéosurveillances des banques.

Jean Louis Bardon, 51 ans, reconnaît s'être disputé avec cette amante occasionnelle et lui avoir administré une violente claque sur l'arrière de la tête avant de la laisser vivante sur place. Défendu par Me Jérôme Pichoff, il comparaît jusqu’au vendredi 14 décembre 2012 pour « violences volontaires ayant entrainé la mort sans intention de la donner, vol et escroquerie », face à l'avocate générale Mme Renaud et à Me Mordefroy, avocat de la partie civile pour la famille.

Léon

Votre météo avec

Evénements de villers-le-lac