Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Ado blessé à l’œil avec un Flash-Ball : une information judiciaire ouverte contre le policier

Une information judiciaire pour blessure involontaire a été ouverte lundi à l'encontre du policier soupçonné d'être  l'auteur d'un tir de gomme-cogne de type Flash-Ball qui avait blessé un mineur à un oeil, en février 2011 à Audincourt.

Publicité

 

"L'enquête préliminaire, diligentée par l'Inspection générale de la police nationale (IGPN), permet d'établir, en l'état actuel de la procédure, que la victime ne faisait pas partie des émeutiers", a indiqué la procureure de Montbéliard, Thérèse Brunisso. Cette enquête établit également que "le tireur disposait de l'habilitation requise" et que "le tir était légitime au vu des circonstances", a ajouté la magistrate.

"Il reste en revanche à déterminer pourquoi la victime a été touchée, alors que c'est une autre personne, appartenant au groupe des émeutiers, qui était visée au thorax", a-t-elle précisé, estimant que "des investigations complémentaires sont nécessaires".

Le 7 février 2011, Ayoub Bouthara, alors âgé de 17 ans, avait été touché à un oeil par une gomme-cogne tirée par un policier lors d'une bataille rangée entre deux bandes d'une quarantaine de personnes chacune à Audincourt.

Une quarantaine de policiers et de CRS étaient intervenus.  L'adolescent a perdu son oeil après avoir été opéré en urgence.  La procureure de Montbéliard a reçu lundi la famille Bouthara qui a dit devant la presse être "satisfaite" de l'ouverture d'information judiciaire.

Selon la famille, "le statut de victime d'Ayoub est reconnu, tout comme le fait qu'il n'avait rien à voir avec les émeutiers". "C'est une manière (pour la procureure) d'enterrer le dossier et d'obtenir le non-lieu d'ici un an", a toutefois tempéré l'avocat des Bouthara, Me Alain Dreyfus-Schmidt.

Damien

Autres faits divers

14 décembre 2017 à 18:46
13 décembre 2017 à 10:57

Votre météo avec

Evénements de audincourt