Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Affaire Narumi : "Ce sera compliqué de retrouver son corps"

© AA - cliquez sur l'image pour agrandir
© FBK DR - cliquez sur l'image pour agrandir
- cliquez sur l'image pour agrandir
© AA - cliquez sur l'image pour agrandir
- cliquez sur l'image pour agrandir
- cliquez sur l'image pour agrandir

Edwige Roux-Morizot,  procureure de la République de Besançon a convié la presse ce mardi 3 janvier 2017 au palais de justice de Besançon afin de faire le point sur l'assassinat de Narumi Kurosaki, une étudiante japonaise de 21 ans au CLA de Besançon, tuée à Besançon dans la nuit du 4 au 5 décembre 2016. L'enquête pour assassinat se poursuit...

Publicité

Peu d'éléments nouveaux

La conférence de presse donnée ce mardi  janvier 2017 par la procureure de la République de Besançon a réuni une trentaine de journalistes, notamment japonais suite à l'émotion suscitée par la disparition et l'assassinat présumé de Narumi début décembre à Besançon.  Une jeune fille "pleine de vie", heureuse avec son ami actuel avec qui "tout se passait bien" selon la famille.

La jeune étudiante japonaise âgée de 21 ans était au CLA de Besançon pour apprendre le Français et a été vue pour la dernière fois le 4 décembre 2017. "Plusieurs étudiants de la résidence ont entendu un grand cri dans la nuit du 4 au 5 décembre" a confirmé Edwige Rouw-Morizot. Depuis, aucune trace de Narumi vivante décelée.  "Il est très vraisemblable que Narumi soit morte. Ce sera compliqué de retrouver son corps" sans qu'aucun secteur ne soit privilégié.

Concernant les traces de sang retrouvées sur le perron de la résidence, des analyses sont en cours. "Ce sont des traces rougeâtres" mais rien ne prouve qu'elles appartiennent à Narumi selon le parquet qui ne donnera aucun détail supplémentaire :  "trop d'informations ayant déjà pollué l'enquête" qui s'est tout de suite orientée vers l'assassinat afin d'élargir au maximum les investigations.

La piste de l'ex petit-ami chilien

Le principal suspect reste l'ancien petit-ami de l'étudiante japonaise. Leur relation se serait "mal" terminée. Le jeune homme – "une personnalité envahissante" serait âgé d'une vingtaine d'années.  Une certitude : il était présent à Besançon au moment de sa disparition. Il serait reparti au Chili et y séjournerait toujours.

Pour l'heure, la France a transmis le premier élément du dossier, mais n'a pas encore eu de retour du Chili. Un mandat d'arrêt international a été émis à son encontre. "De nombreux moyens sont déployés" a conclut la procureure en précisant qu'elle n'avait pas encore eu de contact avec son homologue japonais.

Damien Poirier /Alexane Alfaro 


Rappel des faits

Étudiante au CLA de Besançon depuis le mois de septembre, la jeune étudiante japonaise âgée de 21 ans est portée disparue dans la nuit du 4 au 5 décembre 2016. Arrivée depuis fin août 2016 pour étudier le français, Narumi Kurosaki logeait dans une résidence universitaire sur le campus de l'université de Besançon.

Les enquêteurs avaient expliqué le 23 décembre 2016 disposer d'éléments (vidéosurveillance, données téléphoniques et témoignages) permettant de dire qu'elle avait été tuée.  Dans la nuit supposée du meurtre, plusieurs témoins ont entendu une femme crier dans la cité universitaire.

Le principal suspect dans l'enquête est un jeune Chilien d'une vingtaine d'années  qui s'est enfui dans son pays, a-t-on appris le 29 décembre 2016 de source proche de l'enquête. Cet homme serait l'ex-petit ami de Narumi Kurosaki, dont les enquêteurs affirment qu'elle a été tuée dans la nuit du 4 au 5 décembre, même si son corps n'a pas retrouvé. Il a été identifié sur des enregistrements de vidéo surveillance alors qu'il rentrait avec Narumi  dans la résidence universitaire le soir de sa disparition.

Le suspect chilien aurait entretenu une liaison avec elle au Japon avant qu'elle ne vienne étudier en France.

 

Damien

Articles liés

Autres faits divers

25 février 2017 à 08:32
23 février 2017 à 14:59
22 février 2017 à 09:08

Votre météo avec

Evénements de Besançon

Sam, 25 Février 2017 20h00
Gymnase des Montboucons - Besançon
Sam, 25 Février 2017 19h30 - Dim, 26 Février 2017 2h00
Besançon Grand Kursaal 2 place du Théâtre - Besançon
Sam, 25 Février 2017 20h00 - Dim, 26 Février 2017 2h30
LA RODIA - Besançon
Dim, 26 Février 2017 15h00 - 16h00
COUR DU PALAIS GRANVELLE - Besançon