Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Agression du 21 septembre : des précisions partielles de Ginko

PROVOCATION

A la suite du procès de l’agresseur d’un conducteur de bus le 21 septembre avec une grève d’une journée à la clé, Ginko apporte « quelques précisions par rapport aux articles de presse concernant le jugement prononcé le vendredi 21 octobre ».  Elle n'évoque cependant pas le fait que la vidéo de l'agression et les débats ont démontré que son chauffeur a menti et raconté une version des faits bien éloignée de la réalité.

Publicité

« Ce jugement confirme la responsabilité de l’agresseur du conducteur à travers une peine de quatre mois de prison, dont trois avec sursis et mise à l’épreuve.

La direction de Besançon Mobilités indique qu’en 2010, 110 conducteurs, au travers du programme de formation continue, ont suivi une formation d’une demi-journée dédiée à la prévention des conflits et à l’accueil des clients.

En complément, en 2011, 36 conducteurs ont suivi ou suivront une formation de deux jours, dédiée exclusivement à la gestion et la prévention des conflits.

Plus largement, la sécurité des conducteurs et des clients du réseau Ginko est une préoccupation constante de l’entreprise », écrit l’entreprise dans un communiqué.

Ce qu’elle oublie de rappeler, c’est que le conducteur de bus, qui a été confronté à l’agresseur condamné, a frappé en premier et que, selon le procureur « son comportement a participé à l’escalade ».  

redaction

Votre météo avec