Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Andreas Schreiber se révèle

Andreas Schreiber © BesAC - cliquez sur l'image pour agrandir
BASKET (N2) – Matches de préparation

 A Lausanne, BBC Lausanne bat BesAC 94-69. Le BesAC a disputé vendredi soir dans la touffeur du Palais des Sports de Lausanne, son huitième match de préparation.

Publicité

Le match ne s’annonçait pas sous les meilleurs auspices, puisque, pour affronter cette équipe vaudoise de Première Ligue professionnelle, le BesAC s’est déplacé sans Jaouad Dahbi (tendinite rotulienne), sans Jo Kalambani (épanchement à un genou) et sans Matthias Nicollin dont il ne fait plus guère de doute qu’il fera très vite partie de l’effectif bisontin. Un déplacement à 7, ce qui réduisait singulièrement les rotations possibles.

Malgré tout, le BesAC, face à une formation de Lausanne supérieurement armée, a fait mieux que se défendre, parvenant à la mi-temps avec un tout petit point de retard (39-38). Ces quarante premières minutes ont, en tout cas, donné la possibilité à Andreas Schreiber de se mettre en exergue. Sensiblement en retrait lors de ses deux premières sorties, le géant Suédois a affiché beaucoup d’envie, d’engagement et d’impact, Sans compter qu’il a montré de bonnes qualités face au panier..

Mais malheureusement, victime d’un double coup de coude, il était contraint d’abandonner ses coéquipiers. Ouvert à la paupière et à la pommette gauches, il a même dû être recousu dans la nuit, à son retour dans la capitale comtoise.

Vous l’aurez compris, la suite de ce match sans Schreiber, était devenu une mission impossible, d’autant qu’avec le manque de rotations, la fatigue est venue de plus plomber les jambes des six joueurs restants en lice.

Finalement le BesAC s’est logiquement incliné (94-69), mais ce résultat pour les raisons que l’on sait n’est pas en prendre réellement en compte.

 Ce qui faisait dire à Nicolas Faure, le nouveau coach du BesAC : “ Je regrette que nous ne nous soyons pas présentés au complet et qu’Andreas ait du quitter le jeu prématurément, car je suis sûr qu’on aurait pu obtenir un tout autre résultat “. “Mais ce match aura été important, car j’ai vu ce que je voulais voir “ concluait-il avec le sourire. Entendez par là que la prestation d’Andreas Schreiber l’a rassuré.

  • Prochaines sorties : mercredi au gymnase Saint-Claude contre Boncourt, un autre pensionnaire de Première Ligue suisse et jeudi à Pfastatt (N2).
  • le dernier match amical est programmé dimanche à 15h, une nouvelle fois contre Boncourt;

Il est à noter que le premier match officile de Nationale 2 est fixé au samedi 147 septembre contre Le Puy.

Les quarts-temps : 18-17, 21-21, 25-19, 30-12.

Les marqueurs bisontins : Guerrier 21 pts, Schreiber 16, Pehoua 11, Benfatah 11, Weber 8, Martin 2, Tribout.

Damien

Votre météo avec