Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Armement des policiers municipaux : le syndicat CFTC interpelle le maire de Besançon

©miss dom (photo d'illustration) - cliquez sur l'image pour agrandir

Le 4 août 2016, Jean-Louis Fousseret, le maire de Besançon avait déclaré qu'il n'armerait pas sa police municipale. Malgré des élus de Besançon et du Doubs et même de Côte-d'Or pour son armement, le maire ne cède pas. Dans une lettre ouverte de ce vendredi 26 août, le président de la CFTC, Jacques Desoche, se positionne pour que les agents de la police municipale soient armés.

Publicité

Lettre ouverte :

"Le président de la République et le Premier Ministre l’ont dit et redit…nous sommes en guerre. 

L’ennemi, invisible, est partout et nulle part. Certainement là, probablement pas loin.

Chaque citoyen le sait et vit au gré de ses inquiétudes et angoisses. 

Les récents attentats ont démontré que la terreur s’exporte, et que de Paris à cette petite église de Saint-Etienne-du-Rouvray  le danger est partout…même à Besançon ! 

 À cette guerre déclarée, fut-elle de l’ombre et au-delà de toutes considérations politiques ou syndicales, des moyens adaptés doivent impérativement être donnés à celles et ceux qui assurent l’ordre et la sécurité de nos villes notamment. 

Nationale ou Municipale, le mot « police » figure bien au dos d’un uniforme, véritable marqueur d’une fonction devenue cible. 

Monsieur FOUSSERET, Maire de Besançon, ne l’entend pas ainsi et persiste à dissocier les missions respectives. Considérant les missions de la Police Municipale moins risquées que celles de la Police Nationale. 

Monsieur FOUSSERET argue également que « ses » agents ne vont pas dans les lieux sensibles  la nuit et que, de son propre avis, des armes non létales suffisent. 

Aveux somme toute inquiétants reconnaissant des zones sensibles à Besançon et peut-être même surprenant, supposant qu’une zone sensible de nuit, ne le serait pas de jour !

Doit-on rappeler au Maire de Besançon le nombre d’agression dont furent victimes ces dernières années nos collègues de différents services, tout secteur de la ville confondu qui plus est…de jour. 

Armer les policiers municipaux, c’est écouter, comprendre et protéger celles et ceux qui sont en « première ligne » C’est également leur donner la possibilité  de protéger la population. 

Armer les policiers municipaux, c’est avoir conscience que face à une « attaque terroriste » ou autres, ceux-ci doivent être en capacité de répondre. Cela s’appelle élever les moyens à la hauteur des menaces potentielles. 

Armer les policiers municipaux, c’est ériger l’intérêt général en principe fondamental. 

Enfin monsieur le Maire, le poids d’un drame ne prévaut-il pas sur une position de principe.

Jacques DESOCHE, président syndicat CFTC"

Alexane

Votre météo avec

Evénements de Besançon

Sam, 27 Mai 2017 11h30
MICROPOLIS - Besançon
Sam, 27 Mai 2017 14h00 - 16h00
MICROPOLIS - Besançon
Sam, 27 Mai 2017 18h00 - 20h00
MICROPOLIS - Besançon
© Pepe Ly
Sam, 27 Mai 2017 20h30
Le scènacle - Besançon - Besançon
Sam, 20 Mai 2017 0h00 - Dim, 28 Mai 2017 0h00
MICROPOLIS - Besançon