Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Arnaques: de la fausse morille au jambon du haut Doubs d'Ardèche...

Des vraies morilles... ©carvy - cliquez sur l'image pour agrandir
L'afflux de touristes incite certains professionnels peu scrupuleux à abuser de la situation. Les services de l'Etat veillent, mais avec des effectifs limités.

Publicité

Des morilles qui n'en sont pas, du jambon fumé d'Ardèche annoncée comme provenant d'un tuyé du haut Doubs, des maîtres-nageurs non diplômés, désinformation du consommateur ou congélation illicite...
 
La saison estivale est traditionnellement accompagnée de dérives ou d'abus en tous genres. Et les touristes sont particulièrement vulnérables... L'opération interministérielle 2010 lancée par le secrétariat d'Etat au Commerce a pour objectif de lutter contre les abus souvent constatés en période de vacances.
 
Vérifier l'origine franc-comtoise
 
38 départements sont particulièrement suivis parmi lesquels le Jura. Le Territoire de Belfort, le Doubs et la Haute-Saône ne sont pas considérés comme des zones à risque particulier, mais l'opération y est appliquée comme ailleurs.
 
Près de 1200 actions de contrôles ont déjà été effectuées en Franche-Comté depuis le début de l'été. « Le taux d'anomalies constatées est en légère baisse par rapport à l'été précédent, ce qui démontre la mobilisation croissante des milieux professionnels quant à la sécurité et la qualité des produits et des prestations », précise un communiqué de la Direccte (direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi).
 
Vaste chantier cependant que de protéger des vacanciers. Les services de l'Etat se proposent d'assurer « l'information fidèle et loyale du consommateur en vacances pour qu'il puisse exercer un choix libre et éclairé, la sécurité du consommateur et le bon fonctionnement concurrentiel des marchés ». En outre, les services sont mobilisés cette année sur plusieurs autres problématiques: les vacances pas chères avec des contrôles sur les offres internet, l'écotourisme et le tourisme vert, la sécurité des loisirs de nature, les manifestations estivales (braderies, foires, marchés, festivals...). Il s'agit notamment de prévenir toute pratique de « régionalisation » des denrées ou des produits qui ne sont pas francs-comtois.
 
Ce que le consommateur ne peut pas voir
 
« Mais on ne pourra jamais tout contrôler. Il y a une nécessité de ciblage. Nous nous intéressons surtout à ce que le consommateur ne peut pas voir », précise Jean-Yves Charvy, chef du service protection du consommateur, sécurité des aliments, des produits et des services dans le Doubs, qui dispose d'une douzaine de contrôleurs qui ont pour priorité l'opération vacances. Parmi les grands classiques constatés, le non-respect de la chaine de froid: congélation de produits dépassés, matériel non conforme... Il s'agit également de détecter si les morilles annoncées ne pas de simples verpes ou si la sauce au vin jaune contient vraiment de ce précieux nectar jurassien. Pour en avoir le coeur net, les contrôleurs épluchent les factures. « Cependant, ajoute Jean-Yves Charvy en souriant, le talent du chef ne rentre pas en considération ».
 
«Il faut bien comprendre que nos contrôles se font toute l'année et qu'on anticipe en avril-mai. On n'attend pas l'été pour aller sur le terrain », complète-t-il. Au demeurant, les effectifs des services concernés ne sont pas pléthoriques. « On ne peut pas mettre un gendarme derrière chaque professionnel », souligne de son côté François Vedeau, directeur adjoint de la cohésion sociale et de la protection des populations.
 
Autre aspect des contrôles, celui des centres de loisirs et des camps de vacances fixes ou itinérants. « Nous vérifions tout ce qui touche à la sécurité physique et moral des enfants », note Laurent Monrolin, chef de service adjoint de la politique de la ville et du sport. Avec son équipe de six personnes, il constate souvent « un manque de personnes diplômées dans les colos ». Il y a eu de nombreux rappels à la loi, mais aucune fermeture administrative ces dernières années.
 
 
 
 
 
Consommateurs, informez-vous !
 
Plusieurs dispositifs d'information sont à la disposition des consommateurs:
 
-        le dossier guide des vacances 2010 mis en ligne sur le site www.dgccrf.bercy.gouv.fr
-        un centre d'appel au 3939 (coût d'une communication locale à partir d'un poste fixe) qui permet d'obtenir des informations auprès de la plate-forme info-services consommateurs
-        un dépliant 10 désagréments à éviter pendant les vacances diffusé dans les offices du tourisme
-        appeler la permanence consommation de Besançon au 03 81 41 97 77
 
 
  
 
 
redaction

Votre météo avec

Evénements de FRANCHE-COMTÉ

Lun, 8 Janvier 2018h
BGE Franche-Comté - Besançon
Sam, 27 Janvier 2018h
IUT BESANCON-VESOUL - Vaivre-et-Montoille