Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Attentat de Nice : les réactions des politiques en Franche-Comté

©DR - cliquez sur l'image pour agrandir
Mise à jour à 16h45

Ce jeudi 14 juillet 2016 vers 22h45, un camion a foncé dans la foule se trouvant sur la promenade des Anglais à Nice. Il s'agit d'un attentat terroriste selon le président de la République. Le bilan fait état d'au moins 84 personnes décédées, dont de nombreux enfants, et 18 personnes très gravement blessées. Les réactions en Franche-Comté...

Publicité

Christophe Grudler, conseiller départemental du Territoire de Belfort

"J'ai appris l'attentat jeudi à 23 h 15 par les réseaux sociaux. Je me suis empressé de prendre des nouvelles - rassurantes - de Belfortains arrivés à Nice le jour même. Mes pensées vont aux victimes et à leurs familles, aux forces de l'ordre et aux secours, et aux habitants de Nice et de la région.
Ces personnes étaient venues en famille pour suivre la fête de la Nation. La Nation, ce jour là plus qu'un autre, doit être rassemblée et unie pour manifester sa solidarité et apporter la réponse appropriée. Sans blabla ni surenchère verbale.
Ce qui est inquiétant aujourd'hui, c'est de constater une nouvelle fois que tout peut devenir une arme par destination pour commettre un attentat aveugle : avions en 2001 à New York, voitures en 2013 à Jérusalem, poids lourd en 2016 à Nice. Pas besoin d'armes ni d'explosifs. Il faut en tenir compte à l'avenir pour anticiper et riposter. La sécurité dans notre pays doit être globale et permanente."

Eric Alauzet, députée du Doubs

"Nous sommes une nouvelle fois meurtris par la violence et l’horreur suite à l’attentat de Nice. Ma première pensée va aux victimes et blessés et à leurs familles endeuillées ou touchées.

Ce nouvel acte nous démontre encore un peu plus que la barbarie peut nous atteindre n’importe où, n’importe quand et n’importe comment. Nous devons, comme je l’ai indiqué dès 2015, nous organiser pour enseigner auprès de nos concitoyens une culture du risque afin d'être davantage vigilants pour détecter les  menaces imminentes et apprendre les comportements les plus adaptés dans de telles situations. Cette action est complémentaire au renforcement des services de renseignement et des moyens de protection dont le gouvernement et les parlementaires ont la responsabilité.  Les dernières lois de lutte contre le terrorisme trouvent actuellement leurs applications concrètes et si c’est nécessaire elles devront être renforcées.

Et je le répète : face au terrorisme, la responsabilité politique est d’agir avec efficacité dans l’unité nationale, avec mesure, justesse et fermeté".

Damien Meslot, député - maire de Belfort

"Profondément bouleversé par cet acte abominable le jour de notre fête nationale. C’est un jour triste pour la France, pour nous tous, c’est la Ville de Nice qui cette fois est tombée sous le joug du terrorisme, c’est un évènement tragique, qui s'est déroulé sur la Promenade des Anglais et qui a coûté la vie à de nombreuses personnes et a fait plusieurs blessés.

Je suis horrifié par ces actes de lâcheté et de barbarie. Je tiens à exprimer en mon nom et en celui de tous les Belfortains, notre amitié et notre soutien sincère dans cette terrible épreuve.

Un registre de condoléances a été ouvert à la population afin que ceux qui le souhaitent puissent marquer leur soutien et témoigner leur émotion aux personnes qui ont perdu un proche ou qui ont été blessées. Ce registre de condoléances est accessible à l'Hôtel de Ville de Belfort, à partir de ce vendredi 15 juillet 2016. J’exprime mes condoléances aux familles des victimes et ses vœux de guérison aux nombreux blessés". 

Marie-Guite Dufay, présidente de la région Bourgogne Franche-Comté

"Une fois encore, l’horreur a frappé notre territoire national. Une fois encore, le terrorisme s’est attaqué aux fondements mêmes de notre République et de notre société : un temps de liesse populaire, un temps partagé autour de la Fête nationale et des valeurs qu’elle porte pour tous les Français.

Alors que le bilan ne cesse de s’alourdir, je veux exprimer, au nom de l’ensemble des Bourguignons et Francs-Comtois, toute ma compassion à l’égard des victimes et de leurs proches. J’ai ainsi appris avec une profonde tristesse le décès à Nice de M. Robert Marchand, président-entraîneur du club d’athlétisme de Marcigny, en Saône-et-Loire. En réalité, de très nombreux habitants de notre région ont été touchés de façon plus ou moins directe par cet attentat odieux, de même qu’une multitude de familles en France et à l’étranger.

Ainsi, le jour même de notre Fête nationale, la France est une nouvelle fois plongée dans la douleur par la folie terroriste. Plus que jamais, notre capacité à rester unis doit être totale. Une vigilance individuelle et collective est donc indispensable, de même qu’un soutien sans faille aux forces de l’ordre et aux forces armées qui ont la lourde charge d’assurer notre protection dans ces moments difficiles.

Face à l’horreur terroriste, la France doit réagir avec force, détermination et sang-froid afin de rester elle-même : une patrie vivante, solidaire et unie."

Christine Bouquin, présidente du conseil départemental du Doubs

"Hier soir, à Nice, un acte criminel a encore frappé notre pays. Un acte ignoble, barbare, cruel, d’une lâcheté inouïe, dirigé contre des hommes, femmes et enfants sans aucune distinction. Devant ce nouvel épisode de violence inédite, je tiens à exprimer toute mon horreur. Mes pensées vont d’abord aux victimes, à leurs familles, ainsi qu’à l’ensemble des personnes endeuillées.

Je salue également le travail des forces de l’ordre et de secours toujours à pied d’œuvre. J’exprime, au nom du Conseil Départemental, toute ma compassion aux habitants des Alpes-Maritimes. C’est aussi tout notre pays qui est frappé en cette date symbolique du 14 juillet, tout un pays qui souffre une nouvelle fois, tout un pays meurtri. En raison de ce deuil, j’ai demandé la mise en berne dès ce matin des drapeaux sur l’ensemble de nos bâtiments départementaux." 

Annie Genevard, députée du Doubs

"La députée Annie Genevard tient à exprimer son horreur après l'attentat perpétré à Nice par un lâche fanatique, islamiste selon les premiers éléments de l'enquête. Elle témoigne de sa profonde compassion à l'égard des victimes et de leurs familles.

Par cet acte odieux, c'est notre pays, nos compatriotes, notre mode de vie, la République, célébrée en ce jour de fête nationale, qui sont une fois encore la cible des terroristes. Ce sont aussi les visiteurs, nombreux en cette période estivale, qui sont visés et incités à fuir notre pays.

Par une stratégie funeste,Daech cherche à terroriser notre pays, épuiser nos forces de l'ordre et diviser notre pays.

Le gouvernement doit prendre de nouvelles mesures, outre le maintien de l'état d'urgence, afin de garantir au mieux la sécurité des Francais et de notre pays qui est aujourd'hui clairement en guerre."

Pierre Moscovici, Commissaire européen aux Affaires économiques et financières, Fiscalité et Douanes

L'horreur a encore frappé la France, le 14 juillet. Pensées émues et révoltées pour les victimes #Nice

Jean-Louis Fousseret, maire de Besançon

"Suite à l’attentat perpétré hier soir à Nice, et après un premier sentiment d’effroi et d’horreur, je veux, au nom des Bisontines et des Bisontins, exprimer ce matin ma profonde compassion. 

Elle s’adresse d’abord aux victimes et à leurs familles plongées dans la peine.

Elle s’adresse aussi aux Niçoises et aux Niçois. Nous leur transmettons un message de solidarité et de soutien que j’ai d’ailleurs relayé à Philippe Pradal, maire de Nice et à Christian Estrosi qui siège à mes côtés à l’Association des Métropoles et Grandes Villes de France «France Urbaine ». 

Besançon, comme tout le pays, est plongée dans la tristesse. En signe de deuil, de solidarité et d’union, les drapeaux des bâtiments municipaux seront mis en berne dès ce matin."

Jean-Michel Vuillaume, député de Haute-Saône

Alain Chrétien, maire de Vesoul et député de Haute-Saône

"Une fois de plus notre pays vient de vivre l'horreur à Nice. En ce jour si important pour notre pays nous devons rester forts et nos pensées sont tournées vers les victimes et leurs familles." (Facebook)

Florian Bouquet, président du conseil départemental du Territoire de Belfort

Cédric Perrin, sénateur du Territoire de Belfort

Jean-François Longeot, sénateur du Doubs

"Suite à l’attentat qui a frappé la ville de Nice hier soir, c’est toute la France qui se retrouve meurtrie et choquée!

Mes pensées vont d’abord aux victimes et à leurs proches. Je souhaite apporter tout mon soutien aux Niçois, face à un acte de barbarie qui a fait des dizaines de victimes et de blessés, un jour de fête nationale, sur une promenade alors que des familles s’y rendaient pour un moment festif, convivial et citoyen ! Une fois de plus la France a été attaquée pour ce qu’elle est et ce qu’elle défend : la liberté, l’égalité, la fraternité ainsi que la laïcité, et il ne faut surtout pas l’oublier ! Une fois de plus nous sommes, malgré nous, en deuil national, alors même que les français se retrouvaient ce 14 juillet pour outrepasser les clivages. Nous ne pouvons nous résoudre à assister impuissants à de tels évènements qui se répètent inlassablement, il est de notre responsabilité de citoyens d’agir. Parce que c’est la société française qui est attaquée, pour ses valeurs, son mode de vie ainsi que sa culture. N’ayons pas peur d’être Français mais au contraire réaffirmons notre identité et nos valeurs !
Apportons une réponse européenne à un phénomène qui n’a pas de frontières et qui utilise nos faiblesses pour ses desseins !
Alors qu’un rapport a été publié par la commission d’enquête sur les tueries de janvier et novembre, des réponses peuvent et doivent être apportées!
Au plan national, une réforme des agences de renseignement doit être faite, une réorganisation territoriale des forces de sécurité doit être opérée sur le territoire français.

Au plan européen, une meilleure coopération doit être faite entre les agences de renseignement et les forces de police avant que ne soit créée une véritable agence de renseignement européenne, car nous le savons bien; ces individus hautement dangereux voyagent, parfois sans contrôle ni arrestation alors même qu’ils sont bien connus des services de renseignement ! "

Alexane

Articles liés

Votre météo avec

Evénements de FRANCHE-COMTÉ

Orchestre Victor Hugo Franche-Comté ©The Glint
Mar, 11 Avril 2017 20h00 - 22h00
THEÂTRE LEDOUX (rue mégevand) - Besançon