Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Attentat déjoué en France : quatre suspects de 16 à 23 ans interpellés

©damien poirier - cliquez sur l'image pour agrandir

Lundi 13 juillet 2015 à l’aube, quatre individus, âgés de 16 à 23 ans, dont un ancien militaire réformé de la marine nationale, ont été interpellés en quatre points différents en France par des agents de la Direction Générale de la Sécurité Intérieure, sous l’autorité de la Justice.

Publicité

Dans son communiqué, Bernard Cazeneuve, le ministre de l'Intérieur, explique : Ces individus, actuellement en garde à vue, projetaient de commettre une action terroriste contre des installations militaires françaises. L’ouverture dès le 23 juin dernier, par la section anti-terroriste du parquet de Paris, d’une enquête préliminaire pour association de malfaiteurs en vue de préparer des actes de terrorisme, a été précédée d’un très minutieux travail de renseignement.

Ainsi, le principal instigateur avait été repéré pour son activisme sur les réseaux sociaux et dans le relationnel de djihadistes français aujourd’hui incarcérés. Il avait également été signalé aux autorités du fait de ses velléités de départ en Syrie, dans le cadre des mesures de prévention mises en œuvre par le gouvernement pour prévenir les filières djihadistes, et avait fait l’objet d’un entretien administratif. L’attention des services est demeurée très soutenue depuis.

Les développements judiciaires de cette affaire ont ensuite permis d’identifier les individus en contact avec cette personne, et de cerner la nature de leurs relations exactes. L’enquête se poursuit et il appartiendra à l’autorité judiciaire de donner le cas échéant des informations complémentaires.

Je félicite nos services de renseignement pour ce nouveau coup porté aux terroristes, et ce nouveau projet d’attentat déjoué.

Bernard Cazeneuve précise "qu’aucun lien ne peut être établi à ce stade avec les faits qui se sont récemment déroulés dans les Bouches-du-Rhône".

Le ministre rappelle que ce sont désormais "1850 Français ou résidents habituellement en France qui sont aujourd’hui impliqués dans des filières djihadistes, dont près de 500 présents en Syrie ou en Irak". 

Alexane

Autres faits divers

15 décembre 2017 à 20:32
14 décembre 2017 à 18:46
13 décembre 2017 à 10:57

Votre météo avec

Evénements de paris