Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Attentats à Paris : les réactions en Franche-Comté

- cliquez sur l'image pour agrandir
Mise à jour régulière

Des politiques francs-comtois, des partis mais aussi des artistes comme Aldebert, les réactions sont nombreuses dans la région suite aux attentats perpétrés vendredi à Paris.  

Publicité

M. Yalcin, président de l'association Sport Culture et loisirs

"L’association Sport Culture et Loisirs (Centre Culturel des Turcs de Besançon) condamne les attaques terroristes qui ont eu lieu à Paris.

Nous  condamnons avec la plus Grande fermeté les attaques terroristes qui ont causés d'innombrables morts et de nombreux blessés. Ceci est une attaque contre l'humanité.
La terreur, la dévastation ainsi que la destruction est une source de discorde et de haine. Ceci est en contraste à la miséricorde de Dieu (Allah le tout puissant). 

 Nous condamnons fermement ces attaques terroristes. Nous sommes de tout cœur avec les victimes et nous adressons nos condoléances à leurs proches ainsi qu'à tout le peuple français.

La société française ayant une grande diversité religieuse et ethnique, dans un tel moment doit être en solidarité et nous espérons qu'elle ne sera pas polarisée par les terroristes."

Aldebert 

Chers tous, Nous jouions hier soir à 3 kilomètres du Stade de France quand nous avons eu vent dès notre sortie de scè...

Posté par Guillaume Aldebert sur samedi 14 novembre 2015

Communiqué de Lutte Ouvrière

"Un massacre atroce et inqualifiable

Massacrer des gens dans une salle de spectacle, dans des bars et des restaurants, aux abords d’un stade ; ceux qui ont perpétré hier plusieurs attentats, à Paris et à Saint-Denis, ont voulu faire le maximum de morts, aveuglément. Ces attentats sont des actes ignobles. Nous exprimons notre émotion et toute notre solidarité avec les victimes et avec leurs proches.

Quelles que soient les idées dont se réclament ceux qui ont perpétré ces attaques, ce sont des ennemis de tous les travailleurs. Cette violence procède de la même barbarie que celle des djihadistes syriens ou irakiens, qui cherchent, par la terreur, à mettre en coupe réglée des populations entières, à réduire les femmes en esclavage et à liquider tous ceux qui ne pensent pas comme eux.

L’horreur des attentats perpétrés à Paris et à Saint-Denis renforce ceux que leurs auteurs prétendent combattre. Ils renforcent l’État français, qui instaure l’état d’urgence et accroît les mesures policières. Ils renforcent l’extrême droite, ses discours haineux vis-à-vis des musulmans et des immigrés, et sa revendication d’un État plus fort. 

Nous partageons entièrement l’émotion de la population, et en particulier de tous les proches des victimes de ces attentats. Mais nous n’avons aucune solidarité avec l’État français et avec ses dirigeants politiques. Ceux-ci ont une large part de responsabilité dans les guerres qui ensanglantent aujourd'hui le Moyen-Orient, des guerres dont Paris a eu, hier soir, un écho sanglant. 

C’est pourquoi Lutte ouvrière n’ajoutera pas sa voix au concert de l’unité nationale. Nous ne partageons rien avec les Hollande, les Sarkozy et les Le Pen. Toute notre solidarité va aux victimes et à leurs proches. Nous poursuivrons notre combat pour un monde débarrassé de l’obscurantisme, de l’injustice, de la domination impérialiste et de tous ses avatars."

Michel Vienet, secrétaire départemental Les républicains 25

"Nous sommes toutes et tous, élus, cadres et militants LR,  extrêmement choqués et troublés par les événements tragiques qui se déroulent en ce moment même à Paris.
Aussi, face à ce traumatisme national, alors que l'état d'urgence est mis en œuvre, il est de notre devoir de penser avant tout aux victimes et à leurs familles. Notre émotion est grande face à un bilan humain sans précédent.
Les Républicains du Doubs apportent un soutien appuyé et déterminé aux forces de l'ordre et de secours qui risquent leur vie pour protéger les Français et combattre les terroristes.
Nous saluons l'engagement et les actions du gouvernement qui visent à tout mettre en œuvre pour lutter contre la menace et garantir le retour au calme.
Ce soir l'heure est à l'unité nationale et au rassemblement."

Cédric Perrin, sénateur du Territoire-de-Belfort

"Le sénateur exprime son sentiment d’horreur face à la barbarie malheureusement prévisible ! Il n'y a pas de mots pour décrire ces heures sombres que nous vivons. 

Souhaitons que ce rappel à la réalité nous apporte la lucidité pour analyser notre situation, nos faiblesses et traduire dans les faits les appels au courage et à la résistance. 

Il faut avoir conscience qu’un profond débat entre l'état de droit et l'état de guerre vient de s'ouvrir sous nos pieds ... Nous venons de basculer dans une nouvelle ère. 

Nous sommes en guerre, mais une guerre d’un genre nouveau, dans laquelle nos adversaires n’ont aucune règle, dans laquelle il n’y a pas de front. Il n’y a pour eux aucune convention internationale, rien en dehors de cette folie meurtrière. 

La Nation tout entière doit se réunir et soutenir ceux qui ont la charge de la défendre, nous devons faire l'union nationale autour du président de la République et du gouvernement et soutenir les mesures qu'ils viennent de prendre. 

Des heures plus que sombres s'ouvrent devant nous.

Des choix cruciaux seront à faire..."

Eric Alauzet, député EELV du Doubs

"La République est notre Histoire, elle est notre avenir.

Les attentats survenus à Paris le vendredi 13 novembre ont plongé tout le pays et la communauté internationale dans l’effroi et l’indignation.

C’est d’abord un profond message de soutien que je souhaite adresser aux victimes et à leurs familles cruellement éprouvées. Je tiens également à saluer et remercier vivement l'intervention des forces de l'ordre ainsi que l'ensemble des personnels de secours.

La responsabilité politique nous impose une réponse juste et à la hauteur du terrible défi qui est devant nous. Il faut garder notre sang-froid en tenant des propos mesurés.

Nous devons d’abord assurer l’unité nationale et soutenir le déploiement de toutes les mesures de sécurité menées par le Président de la République, le Gouvernement et l’Etat dans les domaines de la sécurité intérieure et extérieure contre ces barbares sanguinaires fanatisés sans foi ni loi. La communauté internationale jusqu’à la Russie, l’Iran et le Proche Orient exprime un large soutien à la France et renforce la volonté commune de combattre cette folie.

Face au risque d'attaque nouvelle, il est nécessaire d'accompagner les citoyens et d'indiquer les comportements les plus adaptés dans de telles situations et de montrer ainsi notre capacité à résister et à combattre activement le terrorisme.

Pour isoler les terroristes, notre Nation doit prendre à bras le corps toutes les situations de relégation humaine qu’elles soient urbaines, sociales, économiques, culturelles ou encore cultuelles. La République est notre Histoire, elle est notre avenir.

Face au terrorisme, la responsabilité politique est d’agir avec efficacité dans l’unité nationale, avec mesure, justesse et fermeté."

Michel Zumkeller, Député-maire du Territoire de Belfort, Secrétaire général de l'UDI

"Je présente mes plus sincères condoléances aux familles des victimes et adresse un message de soutien aux familles des bléssés. 10 mois après les premiers attentats, notre Pays est à nouveau attaqué par les barbares de Daesh.

Si ces fanatiques veulent détruire la France, c'est parce que nous incarnons les valeurs, de libérté, d'égalité et de fraternité.  Hier soir, nombreux de nos compatriotes sont tombés qu'elles que soient leurs couleurs, leurs races ou leur religion. Notre soutien aux familles et proches de victimes ainsi qu'aux forces de l'ordre doit être total, absolu et inconditionnel. Face à cette violence, la seule reponse c'est l'unite nationale.

Les attaques contre les valeurs humanistes françaises et européennes nous rappellent ô combien nous devons nous battre pour les faire respecter et garantir à tous une société apaisée. Nous ne devons céder ni à la peur, ni aux extrêmes qui l'attisent. La peur est l'ennemi premier de l'humanisme. Nous appelons au rassemblement."

EELV

Europe Écologie Les Verts de Bourgogne Franche-Comté et les candidats écologistes aux élections régionales s'associent à la déclaration nationale d'EELV. Comme je l'ai annoncé sur les réseaux sociaux, notre campagne et tous les événements prévus sont suspendus jusqu'à nouvel ordre.
Cécile Prudhomme, tête de liste des Écologistes de Bourgogne Franche-Comté

Suite aux attentats de Paris du 13 novembre 2015, les plus meurtriers de l’histoire de France, nous partageons effroi et stupéfaction avec tous les Français et transmettons nos pensées solidaires aux familles et aux proches des victimes.

L’heure n’est pas aux conclusions définitives mais à un calme et digne recueillement. EELV a suspendu toutes ses campagnes électorales et appelle à faire preuve de retenue et de sang froid pour faire face à l’horreur de cette barbarie. Les écologistes s’inscrivent pleinement dans l’unité nationale, le soutien au Président de la République et aux autorités, et demandent à chacune et chacun de respecter les consignes de sécurité.

La vie ne sera plus comme avant mais nous ne nous arrêterons pas de vivre. A la lâcheté des tenants de la haine, nous opposerons le courage de la tolérance et notre détermination à défendre la paix.

Dans le cadre du deuil national, EELV appelle à se rendre aux rassemblements organisés en régions, s’ils sont autorisés par les autorités. En Ile-de-France et ailleurs, ils appellent à manifester par une bougie à la fenêtre, ou tout autre geste symbolique, sa solidarité avec les victimes et son attachement aux valeurs de la République.

Emmanuelle Cosse

Jean-Philippe Allenbach, président du mouvement Franche-Comté

"Pour le Mouvement Franche-Comté, les terribles événements d’hier soir à Paris ne sont pas seulement une déclaration de guerre à la France mais aussi et surtout à la «civilisation occidentale » représentée par l’Europe, les Etats-Unis et le Canada ainsi qu'aux valeurs de liberté, de tolérance et de démocratie que ces pays incarnent. 

Les pays de tradition démocratique ne représentant  jamais que 10% de la population de la planète, il  faut absolument qu'ils agissent désormais le plus possible ensemble s’ils veulent pouvoir sauver leur propre identité et leurs propres valeurs dans ce monde où des forces puissamment armées ne rêvent que de les détruire.  Cette guerre ne pourra être gagnée que si elle est menée  par une Europe forte, et donc fédérale, combattant la main dans la main avec une Amérique forte, toute action menée au seul niveau national étant par avance vouée à l’échec". 

Le sénateur LR  Jacques Grosperrin

"Notre pays a été frappé, vendredi soir, par une attaque terroriste sans précédent. Nous pensions avoir subi le pire, avec les odieux attentats commis en janvier dernier.
Ce qui s’est passé ces dernières heures doit nous conduire à voir que nous sommes entrés dans une menace encore plus grave.

L’heure est au recueillement, et j’exprime ici ma profonde tristesse pour les familles endeuillées, pour toutes ces vies brisées par la barbarie, injuste, évidemment injuste. Il nous faudra, dans les jours et les semaines qui viennent être unis, solidaires. J’exprime alors, avec solennité, mon entier soutien aux forces de l’ordre, au Président de la République et au Gouvernement. Le terrorisme ne gagnera pas, la France se relèvera, toujours !"

Christine Bouquin, présidente du Département du Doubs

"Cette nuit, le terrorisme a une nouvelle fois frappé notre pays. Aucun mot ne pourra exprimer l’horreur de ces actes sauvages. Comme chacun, je suis profondément choquée par ces attaques d’une lâcheté inouïe. Je les condamne avec la plus grande fermeté.

 Mes pensées vont d’abord aux victimes, à leurs familles, ainsi qu’à toutes les personnes endeuillées. Leurs pertes et leurs peines sont nôtres. Nous partageons leur douleur. Aussi, je leur exprime, au nom du Conseil Départemental, toute ma solidarité et mon soutien dans cette épreuve. Je salue également l’engagement des forces de l’ordre et de secours.

Des mesures pour renforcer la sécurité du pays ont été prises par les plus hautes autorités de l’Etat. J’en appelle donc à l’unité de toutes les sensibilités politiques dans l’intérêt de la France. Nous avons le devoir d’apaiser le débat public et tendre entièrement à assurer la protection de nos concitoyens".

Latifa Gilliotte, présidente du MHPS

Le parti politique MHPS tient à exprimer sa plus grande émotion après les attentats qui ont endeuillé la France en général et Paris en particulier lors de cette terrible soirée du 13 novembre 2015. Nos pensées vont aux victimes, à leurs familles, à leurs amis.

En visant des lieux de culture, de sport, de loisirs, de détente et d'échange, c'est finalement, l'essence même de la République française faite de liberté et de tolérance qui est visée. Mais si notre pays est touché au plus profond de son âme, il n'est pas coulé pour autant et saura se relever et être plus fort comme il l'a toujours été au lendemain des phases les plus tragiques de son histoire.

Le MHPS saura le moment venu être force de proposition et de nouveau peser de tout son poids dans le débat politique. Mais aujourd'hui, le Mouvement du Handicap Physique et Social se place résolument au côté du Chef de l'État pour faire face et agir avec lui au combat que nous impose la peste noire du terrorisme.

La France aujourd'hui a besoin d'unité, de solidarité, de courage. Le salut de notre pays ne peut pas être dans les postures politiques de tous ordres avec en toiles de fond des pensées bassement électoralistes que nous de pouvons cautionner.

La France est un grand pays qui a toujours su faire face dans son histoire, y compris et même surtout dans les périodes les plus difficiles. Soyons aujourd'hui encore à la hauteur des évènements en ayant une pensée pour tous ces pays qui ont vécu, qui vivent ou qui malheureusement vivront des drames du même type.

Article mis à jour régulièrement

                                                                    

Damien

Votre météo avec

Evénements de FRANCHE-COMTÉ

Lun, 8 Janvier 2018h
BGE Franche-Comté - Besançon
Sam, 27 Janvier 2018h
IUT BESANCON-VESOUL - Vaivre-et-Montoille