Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Avec Damien et Maxime, Sapori di Parma est de retour en Italie

Damien Egidi-Michon (à gauche) et Maxime Schwehr (à droite) dans leur boutique Sapori di Parma ©miss dom - cliquez sur l'image pour agrandir
Aux pâtes fraîches, lasagnes ou anti pasti "maison" s'ajoutent par exemple vins, charcuteries et fromages venus d'Italie ©miss dom - cliquez sur l'image pour agrandir
Les produits "maison" vendus sous la marque Sapori di Parma ©miss dom - cliquez sur l'image pour agrandir
©miss dom - cliquez sur l'image pour agrandir
©miss dom - cliquez sur l'image pour agrandir
Le commerçant du mois "Bezac kdo"

En mars 2013, Damien Egidi-Michon a décidé de reprendre Sapori di Parma, l’épicerie italienne créée il y 8 ans par la famille Lombardelli au 12 rue Battant à Besançon et qui avait un peu perdu de son âme avec le précédent propriétaire. Et il y a un mois, il s’est associé avec Maxime Schwehr pour pouvoir proposer davantage de produits "maison". Une adresse à (re)découvrir !

Publicité

A Battant, ils ne sont pas des inconnus. Damien Egidi-Michon est un enfant du quartier. "Ca fait 50 ans que ma famille d’origine italienne habite là, j’ai passé mon enfance juste en face de cette boutique", raconte-t-il. Maxime Schwehr est quant à lui venu s’y installer il y a 10 ans. 
 

Inspiré par ses grands-parents italiens

"Le Sapori di Parma est de retour en Italie, se réjouit Damien. Il n’y a plus de spécialités françaises, hormis de la tarte au chocolat. Même la musique de fond est italienne". Et question Italie, Damien sait de quoi il parle. "Mon grand-père italien cuisinait beaucoup. Ma grand-mère m’a donné ses petits bouquins de cuisine. Les plats italiens je les connais, les produits je les connais", indique ce cuisinier qui a fait ses classes au Clémenceau à Besançon, il y a 17 ans, et qui après plusieurs expériences dans des restaurants ici ou ailleurs souhaitait retrouver le contact avec la clientèle.
 
"J’ai essayé de remonter la boutique, mais tout seul ce n’était pas évident du tout. C’est pourquoi j’ai recherché un associé", révèle-t-il. "Moi, je ne suis pas cuisinier, précise Maxime, infirmier de formation après des études d’histoire. Mais j’ai proposé un peu d’aide à Damien et ça lui a plu. Depuis que je suis tout jeune, j’ai toujours rêvé de travailler dans un restaurant ou dans une épicerie. C’est quelque chose que j’aime beaucoup." Et il y a un mois, Damien et Maxime se sont associés.
 

Pâtes fraîches, pizzas, panzerotti, arancine, sfoliate…

Souhaitant ne travailler qu’avec des bons produits, les deux nouveaux associés ne manquent pas d’idées et de projets pour développer l’offre. Si leurs pâtes fraîches "maison" – aux œufs de poules élevées en plein air à Pierrefontaine-les-Varans -, peuvent être vertes ou rouges, ce n’est pas à des colorants qu’elles doivent ces couleurs mais aux tomates, aux épinards ou au basilic. A ces rigatonis, mezzi rigatonis, tagliatelles et autres spaghettis, s’ajoutent des lasagnes classiques ou végétariennes aux légumes frais, une carte de 18 sortes de pizzas (avec une pâte faite sur place), des mini-pizza, des bruschetta, des calzone, des panzerotti (calzone frits), des arancine (boules de risotto panées frites et farcies), des sfoliate (feuilletés), des tarimbo (petits pains briochés farcis à la ratatouille italienne), des anti pasti et, sur commande à partir de 500 grammes, des gnocchis frais, des pâtes farcies ou du risotto. 
 
Côté dessert l’incontournable tiramisu voisine avec des panna cotta à divers parfums. Outre ces produits faits maison, on trouve de la charcuterie, des fromages et des vins 100% italiens, ainsi que les légumes marinés Castellino, les pâtes Divella et De Cecco, les huiles d’olive De Cecco ou le café Kimbo.
 

Traiteur de quartier

"On est une épicerie fine italienne, mais aussi un petit traiteur de quartier, insiste Damien. S’ils n’ont pas envie de se faire à manger, les gens peuvent passer et s’en sortir avec des plats à des prix corrects. Ils peuvent manger sur place, on réchauffe aussi les plats pour ceux qui veulent rentrer manger chez eux ou au bureau, pas très loin. On est de petits commerçants, il faut qu’il y ait de la convivialité qu’on ne trouve pas dans les grandes surfaces. On essaye aussi de se positionner pour convenir à toutes les classes sociales, pour que tous trouvent leur bonheur ici. On a du haut de gamme mais aussi du moyen de gamme, des plats végétariens et aussi plein de choses sans porc."
 
Si le duo peut se permettre d’afficher des prix abordables, c’est parce qu’ils font beaucoup de choses eux-mêmes. D’ailleurs, ils commercialisent depuis peu sous leur propre marque "Sapori di Parma" leurs produits "maison" : sauces tomate, anti pasti, marmellata (marmelade de fraises et bientôt d’ananas, de citrons et d’oranges), huiles aromatisées, miel de balsamique, olives noires et vertes. 
 

En pratique

  • Sapori di Parma, 12 rue Battant à Besançon – 03.81.53.50.43. Page Facebook
  • Ouvert du mardi au samedi de 9h30 à 20h30, le dimanche de 9h30 à 13h.
  • Pizzas de 7,50 à 12 euros.
  • Formule pizza duo (pour deux personnes) : deux pizzas au choix et une bouteille de Chianti à 23 euros – 25 euros avec anti pasti en plus.
  • Formule pasta duo (pour deux personnes) : 250 g de pâtes fraîches maison, pot de sauce tomate maison, sachet de parmigiano regiano à 4,50 euros.
  • Plateau apéro pour quatre personnes (charcuteries, antipasti et/ou fromages) à 20 euros, 25 euros avec une bouteille de Chianti.
  • Service traiteur (Damien et Maxime travaillent par exemple pour la Rodia).
Bezac Kdo
miss.dom

Votre météo avec

Evénements de Besançon

Mar, 12 Décembre 2017h
Librairie l'Autodidacte - Besancon
©Alexane Alfaro
Mer, 13 Décembre 2017h
FRAC Franche-Comté (Cité des Arts) - Besançon
W. Guillet
Mer, 13 Décembre 2017 14h00
Maison de l'environnement de Franche-comté - Besançon
© d poirier
Mer, 13 Décembre 2017 14h00
PLACE GRANVELLE - Besançon
Mer, 13 Décembre 2017 14h00
CRIJ FRANCHE-COMTÉ - Besançon