Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Banque PSA finance : "Tout cela sera réglé très rapidement" selon Moscovici

© - cliquez sur l'image pour agrandir
Soutien public

A l’occasion d'une conférence de presse sur la future Banque publique d'investissement (BPI), le ministre de l'Economie, Pierre Moscovici, a indiqué ce mercredi 17 octobre 2012 que le gouvernement étudie une forme de soutien public à Banque PSA finance (BPF), établissement financier filiale du groupe automobile PSA Peugeot Citroën.

Publicité

"Nous sommes en train de chercher des solutions qui permettront à cette banque de pouvoir trouver des financements en s'appuyant sur le système bancaire et sur une forme, à définir en commun, de soutien de l'Etat", a déclaré le ministre lors d'une conférence de presse sur la future Banque publique d'investissement (BPI).

Banque PSA Finance souffre actuellement des difficultés de sa maison mère ainsi que de son modèle de financement, uniquement axé sur des emprunts bancaires ou sur les marchés. L'abaissement brutale de ses notes par les trois grandes agences de notation met en péril sa capacité à aller se refinancer sur les marchés.

"Tout cela sera réglé très rapidement", a assuré M. Moscovici. "Il ne peut pas y avoir de garantie de l'Etat à la banque captive de PSA (établissement dédié aux besoins de financement du groupe, ndlr) sans contreparties substantielles", a néanmoins prévenu le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, présent lors de la conférence de presse. 

Selon Le Figaro, les négociations impliqueraient plusieurs banques créancières du groupe. "Ni le principe, ni les modalités de ces solutions ne se sont arrêtées aujourd'hui", a affirmé mercredi un porte-parole de PSA. D'après le Figaro, le plan de sauvetage en discussion comporte trois volets. Pour commencer, les banques créancières de BPF repousseraient selon un calendrier non précisé des échéances de remboursements "sur l'équivalent de 4 milliards d'euros de dettes". De plus, elles apporteraient de nouveaux crédits à la filiale. Le chiffre de 1,5 milliard d'euros circule, selon le quotidien. Enfin, l'Etat garantirait les nouveaux emprunts de BPF à hauteur de 4 milliards d'euros. Selon le journal, ces chiffres sont susceptibles de varier mais BPF et le gouvernement veulent aller vite, notamment pour que la garantie gouvernementale puisse être intégrée dans le projet de loi de Finances 2013, dont l'examen vient de commencer au Parlement.

(source : AFP)

miss.dom