Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Benoît Poelvoorde à l’écran, mais pas dans la salle

©dr - cliquez sur l'image pour agrandir
Patrice Leconte a été accueilli à la Région par la présidente Marie-Guite Dufay ©carvy - cliquez sur l'image pour agrandir
Le réalisateur s'est fait offrir des griottines, son péché mignon ©carvy - cliquez sur l'image pour agrandir
Le film de Patrice Leconte tourné dans le Doubs au printemps a été présenté ce mardi dans la capitale comtoise en avant-première. Sans l’acteur fétiche victime d’une « gastro»…

Publicité

«La guerre des miss » ne sortira que le 14 janvier 2009, mais la comédie de Patrice Leconte avec Benoît Poelvoorde et Olivia Bonamy a été présentée hier à Besançon. Tourné au printemps dernier, essentiellement à Vuillafans dans le Doubs, le film a bénéficié du soutien du conseil régional à hauteur de 150 000 € sur un budget total de 13 millions d’euros.

Souffrant d’une «gastro», le comédien belge n’a pas fait le déplacement à Besançon. Dommage pour ses fans, mais Patrice Leconte a très bien fait les choses. Heureux de revenir à Besançon, où il s’est fait offrir par la présidente de la Région un bocal de griottines qu’il aime tant, le réalisateur de cette comédie à voir en famille a évoqué sa découverte de la Franche-Comté et ses aléas climatiques, son «plus mauvais souvenir », et la tartiflette à la Morteau, son souvenir le plus «préoccupant». Quant au vin jaune et au vin de paille, nul doute qu’il va y retoucher…
 
Le mauvais créneau de Poelvoorde
 
«Rien ne m’amuse tant que de tourner dans une région que je ne connais pas», a souligné Patrice Leconte en révélant que le village de Vuillafans a été choisi par le biais d’une carte postale découverte sur un tourniquet dans un kiosque à Ornans. «Il y avait comme une évidence à tourner là», a-t-il avoué.

Patrice Leconte a également parlé de son ami Poelvoorde, «un acteur tout le temps vrai» dont l’absence à Besançon n’est pas «diplomatique» et n’a rien à voir avec sa dernière aventure avec la police belge. « Ce qui s’est passé est dérisoire. Il a fait un créneau en touchant la voiture positionnée à l’arrière. Manque de bol c’était celle d’un policier en civil qui, plus est, était au volant de sa voiture…». On imagine la suite.

Quelque 300 figurants de la région ont contribué au film qui met en scène la guerre entre deux villages du Haut-Doubs par élections de miss interposées. Une comédie qui se laisse regarder, mais qui ne figurera pas dans les «must» de la filmographie de Patrice Leconte.
redaction

Votre météo avec

Evénements de FRANCHE-COMTÉ

Orchestre Victor Hugo Franche-Comté ©The Glint
Mar, 11 Avril 2017 20h00 - 22h00
THEÂTRE LEDOUX (rue mégevand) - Besançon