Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Besac RC, ce serait si beau…

Basket-ball (N3)

En déplacement ce soir (20h) à Schiltigheim, ce leader que l’on pensait indétronable il y a encore une semaine, les basketteurs bisontins pourraient carrément entre-ouvrir la porte d’un rêve, celui de la Nationale 2. Un impératif pour cela : gagner. Et au moins de huit points.

Publicité

Soldats, comptez-vous ! Les troupes sont là, affinées, préparées, prêtes à en découdre sous une adrénaline qui semble magnifier le Besac RC, depuis quelque temps. Ce club, promu en N3 cette saison, peut aujourd’hui croire à la N2. Avant le choc de la 19e journée, c’est même un devoir, sans que celui-ci n’ajoute une pression nauséabonde. Non, juste du plaisir. Le fameux Oscar Wild… " Il faut toujours viser la lune, car même en cas d’échec, on atterrit dans les étoiles ". Pour un Besac sur son nuage, avouez que c’est de circonstance.

Alors oui, quelque chose nous dit que la troupe à Fred Feray peut le faire. Mieux : qu’elle va le faire. " On s'est bien entraîné tout au long de la semaine dans une ambiance d'équipe au top et on est sur une dynamique positive " confie le coach bisontin. Lui sait mieux que quiconque qu’en Alsace, et même avec une série porteuse de dix succès de rang, la tâche des siens ne sera pas aisée. Mais il y a une brèche dans laquelle s’engouffrer.

Panier-average crucial

Châtiés, de soixante points ( !), la semaine dernière à Joeuf, les Schilikois ont à soigner un sérieux mal de tête. A double tranchant ? Oui, sans doute, même si l’on ne se relève jamais totalement normalement d’une telle claque. Sans Nogha, taxé d’une faute disqualifiante la semaine dernière, mais avec un Makkoukh à cerner sous le cercle, Schiltigheim cherchera à se rassurer. Aux partenaires de Fabien Daure d’appuyer là où ça fait mal.

Avec un secteur intérieur revenu au top depuis le retour remarqué de Dahbi et d’un Pehoua à nouveau bondissant, Besançon a des armes évidentes. Elles devront juste être exceptionnelles ce soir. Car pour y croire encore, et revenir à une seule défaite de Schiltigheim, le Besac doit impérativement reprendre le panier-average (NDLR : défaite 86-93). Franchement, ce serait si beau…

Besac RC (le groupe) : Daure, Marcellino, Marande, Saïd Mdjassir, J. Traoré, Bournez, Dahbi, Pehoua, M. Traoré, Lamperière

Max_sports