Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Besançon : Mercier annonce un groupe interministériel sur les mineurs étrangers isolés

Michel Mercier à Besançon-Micropolis - cliquez sur l'image pour agrandir

Le garde des Sceaux Michel Mercier a annoncé jeudi soir à Besançon dans le cadre du congrès des Départements de France la mise en place d'un groupe de travail interministériel et d'un groupe de travail interdépartemental sur les mineurs isolés étrangers. 

Publicité

"Un travail interministériel pour apporter des solutions pérennes à ce problème doit être engagé, le ministère de la justice n'étant pas le seul à être concerné par cette problématique", a annoncé le ministre devant le congrès de l'Assemblée des départements de France.

Il faut aussi tenir un travail interdépartemental, "la loi ayant confié aux Départements la prise en charge de ces mineurs", a-t-il poursuivi.  Cette année, près de 6.000 mineurs isolés étrangers ont dû être pris en charge sur le territoire métropolitain au titre de l'aide sociale à l'enfance qui dépend des conseils généraux, a-t-il souligné.

"Mais cette charge pèse plus fortement sur certains départements, comme en Seine-Saint-Denis où il y a plus de 1.000 mineurs isolés étrangers", a relevé le ministre.

"On a réagi pour le moment avec des mesures d'urgence, qui ne peuvent pas être des réponses pérennes", a dit le ministre. "Nous avons mené une réflexion afin que les mineurs isolés étrangers de Seine-Saint-Denis puissent, dans un cadre légal et à titre de solution d'urgence, être accueillis dans d'autres Départements. Une répartition de ces mineurs sur 21 Départements a été retenue", a-t-il précisé.

M. Mercier, président du conseil général du Rhône, a aussi lancé un appel à ses homologues des autres départements pour qu'ils accueillent des postes de travail d'intérêt général (TIC). "Ils constituent un formidable outil de réinsertion et de prévention de la récidive", a-t-il souligné. "Toutefois, les postes de TIG  restent encore peu nombreux dans les départements et je vous invite à vous saisir de ce dispositif pour permettre aux juges d'y recourir plus souvent". 

redaction

Votre météo avec