Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Big bang à Lille : comme à Besançon le 13 février 2009…

© - cliquez sur l'image pour agrandir
Un avion supersonique qui a franchi le mur du son lors d’un exercice a créé la panique à Lille et ses environs mardi soir. Comme à Besançon il y a un an, les services de secours ont été submergés d’appels angoissés.

Publicité

Seule différence avec Lille, les autorités militaires de Franche-Comté n’ont jamais reconnu que c’était un de leur avion qui avait provoqué ce bruit qui a alarmé tout le bassin de population.

Pendant des jours et des jours, les hypothèses les plus fantaisistes ont circulé jusqu’à ce qu’un astronome de l’Observatoire de Besançon confie à La Presse Bisontine que cela ne pouvait être qu’un avion à réaction ayant franchi le mur du son.
 
A Lille, La Voix du Nord a rapidement expliqué sur son site internet qu’il agissait d’un avion qui avait franchi le mur du son ce qui est interdit en dehors de certaines zones.

Un pilote de chasse sur Mirage 2000 qui était de cette mission a même témoigné : «Le bang se fait entendre quand l'avion dépasse le mur du son, à mach 1,02 ou mach 1,03. Mais dans certaines conditions, en virage, ou en descente, cela peut se produire vers mach 1. Les conditions météo peuvent aussi jouer, et mardi soir, le vent soufflait très fort. Ça peut aussi arriver si on ne fait pas assez attention aux instruments de bord. De toute façon, dans l'avion, on ne se rend compte de rien. On a pris conscience de la panique uniquement en arrivant à la base».

A Besançon, un an après, on n'a toujours pas la moindre explication officielle...
redaction

Votre météo avec

Evénements de grand-besancon