Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Bilan des inondations en Franche-Comté

© Mairie de Bavilliers (90) - cliquez sur l'image pour agrandir

Les dégâts sont importants dans l'est de la France et notamment en Franche-Comté après les violents orages survenus dans la nuit du vendredi 24 au samedi 25 juin 2016. Dès ce lundi, plusieurs communes devraient demander l'état de catastrophe naturelle

Publicité

Les fortes précipitations ont causé des dégâts importants dans l'Est notamment dans le Doubs dans le Pays de Montbéliard, sur le secteur d'Ornans mais aussi en Haute-Saône vers Héricourt et dans le Territoire-de-Belfort sur Bavilliers. Les crues ont détruit ou endommagé la voirie et inondé des habitations.

Dans les 18 départements de l'Est de la France, les pompiers ont effectué quelque 3.500 interventions  entre vendredi et dimanche (près d'un millier d'interventions en Franche-Comté), mobilisant environ 2.000 sapeurs-pompiers, indique Pierre Gaudin, préfet de défense et de sécurité zone Est. "Il n'y pas de victime, ni de blessé", a ajouté le préfet.

La préfecture du Doubs a fait état de "dégâts très importants" dans le nord du département, avec plusieurs dizaines de communes touchées. Dans le département, les inondations ont touché la région de Montbéliard et la région d'Ornans au sud de Besançon.

 Une voie de chemin de fer reliant Besançon à Belfort a été coupée à hauteur de Clerval (tunnel de Rang) , sans toutefois impacter la circulation des TGV mais le trafic des TER sera fortement perturbé jusqu'en fin de semaine. (Voir la circulation des trains sur la ligne Besançon – Belfort)

Médière : un centre de village ravagé 

A Médière (300 habitants), à une vingtaine de kilomètres à l'ouest de Montbéliard "toute la voirie est détruite, la chaussée a été complètement soulevée par des torrents de boue et de pierres", a précisé la préfecture. "Des morceaux de macadam sont partis, des parties du mur d'une école, vous aviez tout qui partait, c'était d'une force incroyable", a raconté Chantal Vurpillot, maire de Médière (SE). La commune, qui compte une quarantaine de maisons sinistrées, va faire une demande d'état de catastrophe naturelle. "Il y a des tas de détritus devant les maisons, toutes les rues sont à refaire. On est partis pour des mois de travaux et de paperasse", a déploré Mme Vurpillot.  A Bart près de Montbéliard, les inondations ont aussi amené de l'eau chargée de boue. 

En Haute-Saône, 18 communes ont aussi été affectées par des orages samedi matin. Dans ce département, la préfecture recensait "plus de 200 habitations sinistrées", selon un chiffre provisoire, principalement dans l'Est, dans le secteur d'Héricourt.  A Champey (Haute-Saône), 700 habitants, un petit ruisseau a débordé de son lit, passant de 30 cm à 2 mètres de haut, et inondé toutes les maisons du village. Dimanche, les maires des communes haut-saônoises s'affairaient à faire un recensement des sinistres. "La première urgence c'est de déblayer tout ce qui a pu encombrer les rues, et, dans les maisons, c'est d'évacuer l'eau" 

  • Les préfectures du Doubs et de Haute-Saône  n'étaient pas en mesure de chiffrer les dégâts dans l'immédiat.

 Info +  

Des dégâts importants ont aussi été recensés en Alsace, notamment dans le Bas-Rhin, à Strasbourg-ouest, Wasselonne, Erstein, Obernai et Saverne, a indiqué la préfecture. La gare de Geispolsheim, un entrepôt Adidas à Landersheim et un entrepôt de Norauto ont notamment été inondés.

Damien

Autres faits divers

13 décembre 2017 à 10:57
7 décembre 2017 à 07:25

Votre météo avec

Evénements de FRANCHE-COMTÉ

Lun, 8 Janvier 2018h
BGE Franche-Comté - Besançon
Sam, 27 Janvier 2018h
IUT BESANCON-VESOUL - Vaivre-et-Montoille