Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Bisontines emprisonnées à Saint-Domingue: Claude Guéant répond à Jean Rosselot

Sollicité par le conseiller municipal UMP de Besançon, le secrétaire général de l’Elysée a répondu que les autorités françaises ne pouvaient pas interférer dans le fonctionnement de la justice dominicaine.

Publicité

Soupçonnées de trafic de drogue de près de 6 kg de cocaïne, Céline Faye et Sarah Zaknoun sont incarcérées depuis plusieurs mois à Saint-Domingue. Dans un souci «humanitaire», Jean Rosselot a sollicité Claude Guéant, par ailleurs ancien préfet de Franche-Comté, pour que « les services de l’Etat, en particulier ceux de notre ambassade à Saint-Domingue, puissent s’attacher à ce que le cas de ces jeunes filles soit objectivement traité, qu’on puisse les sortir de là où elles sont, et, à tout le moins, qu’un procès équitable leur soit réservé, si procès il doit y avoir ».

 

«Je vous informe que les autorités françaises ne peuvent ni intervenir sur le fond d’une affaire de justice à l’étranger, ni interférer dans le fonctionnement de la justice d’un pays tiers, souverain sur son territoire. C’est à l’avocat de nos compatriotes qu’il appartient s’assurer leur défense devant les tribunaux.

 

Notre ambassade à Saint-Domingue continuera, comme elle l’a fait depuis le début à suivre cette affaire et ne manquera pas d’apporter à nos compatriotes toute l’assistance nécessaire dans le cadre de ses attributions en matière de protection consulaire et dans le respect de la législation locale», a répondu le secrétaire général de l’Elysée à l’ancien député du Territoire de Belfort.

redaction

Votre météo avec

Evénements de grand-besancon