Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Black Zombie Procession : "La culture horrifique tient une place primordiale dans notre univers"

(De gauche à droite) Nasty Samy, Fre, Elie et Franz OA Wise ©Bartosch Salmanski - cliquez sur l'image pour agrandir
Vol. III : the Joys of Being Black at Heart - cliquez sur l'image pour agrandir
Nouvel album !

Le "freaky" groupe franc-comtois The Black Zombie Procession a sorti son troisième album Vol.III : The joys of being black at heart ce lundi 21 avril. Créé en 2006 par Nasty Samy (guitariste dans Second Rate), ce groupe à géométrie variable qui a vu passé de nombreux musiciens, propose sa nouvelle formule qui ne rentre dans aucune catégorie exceptée celle de "Horror Core"... Elibats, le chanteur, nous raconte l'univers du groupe...

Publicité

Ce troisième volume revient de loin ! En effet, Elibats, chanteur du groupe, nous raconte que "l'enregistrement n'a pas été simple car de nombreux musiciens ont participé à l’élaboration de cet album et les prises ont été échelonnées sur plusieurs mois voir plusieurs années pour certains titres." Finalement, BZP recadre ses influences dans une mixture bouillonnante à mi-chemin entre le rock métal ultra musclé, la culture thrash crossover du début des années 90 et le punk/hardcore moderne.

La "culture horrifique", primordiale dans l'univers du groupe

"Cet album a été nourri par la « sous-culture » sous toutes ses formes, du cinéma de genre de John Carpenter à Roger Corman en passant par Terence Fisher et la pupart des productions Hammer Film mais aussi par des cinéastes plus contemporains comme Eli Roth et Rob Zombie" explique Elibats. Il ajoute que " La « culture horrifique » tient une place primordiale dans l’univers de The Black Zombie Procession".

Du rock, du sang, des zombies... et une énergie positive !

Oui, l'image des Black Zombie Procession pourrait en effrayer plus d'un(e)... Mais justement, on parle d'image, d'influences culturelles et fantastiques. Elibats précise que "Même si le propos est souvent sombre et tourmenté, je pense qu'on dégage une énergie positive et nous sommes plus dans un esprit "I Care" que "No Future", pour faire court c'est plus compliqué de construire que de détruire..."

Infos pratiques

  • Sortie de l'album le 21 avril 2014 chez Kicking Records / AMT Music  (distribution Pias)
  • Membres : Nasty Samy (guitare), Fre (batterie), Elibats (chant) et Franz OA Wise (basse)
  • Existe en version CD (en boitier DVD) et la version LP (vinyl couleur) sur le site www.nastymerch.com

Infos en +

  • L'album a été mixé et masterisé par Christian Carvin qui avait déjà enregistré, mixé et masterisé le précédent album du groupe Mess with the Best, Die like the Rest.
  • L'artwork est signé Justin Osbourne (Municipal Waste), alors que le précédent était signé par Ed Repka (Megadeth).
  • L'album a été mixé et masterisé par Christian Carvin et la plupart des prises ont été faites au studio cube avec Yann Morel et Sébastien Descamps.
Alexane

Votre météo avec

Evénements de pays de montbéliard