Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Bourgogne Franche-Comté : à droite, la bataille des régionales est lancée !

Alain Joyandet ©Alexane Alfaro et François Sauvadet ©Carvy - cliquez sur l'image pour agrandir

L'ancien ministre UMP Alain Joyandet a annoncé vendredi sa candidature à l'élection régionale en Bourgogne-Franche-Comté, tandis que le président UDI du Conseil général de Côte d'Or, François Sauvadet, est aussi sur les rangs.

Publicité

M. Joyandet a annoncé sa candidature dans un communiqué, affichant le soutien de 12 sénateurs et députés UMP de Bourgogne et Franche-Comté. A l'UDI, François Sauvadet a fustigé "des méthodes de soudard". Il a estimé que l'annonce de Joyandet était "une menace pour le rassemblement" et condamné "avec fermeté toute initiative personnelle".

M. Sauvadet a annoncé dès février 2013 dans Le Progrès son intention de conduire une liste aux régionales. "C'est une annonce prématurée, inopportune et maladroite qui divise en Bourgogne, en Franche-Comté et dans sa propre famille politique", a-t-il estimé. Cette annonce "ne me détourner(a) pas de ma route, qui est de contribuer en
Côte d'Or à la victoire des huit départements de Bourgogne et de Franche-Comté aux départementales", a-t-il ajouté "La seconde bataille ce seront les régionales et j'y prendrai toute ma part", a assuré François Sauvadet.

"S'il y a plusieurs candidats à l'UMP, je me soumettrai à un vote des militants"

M. Joyandet se targue d'avoir le soutien "d'un grand nombre de parlementaires et d'élus du mouvement avec qui (il) travaille, de Bourgogne comme de Franche-Comté". Et il assure qu'il se soumettra le cas échéant à un vote des militants. "S'il y a plusieurs candidats à l'UMP, je me soumettrai à un vote des militants, mais à ma connaissance il n'y en a aucun dans les huit départements de Bourgogne et Franche-Comté", a ajouté le sénateur de Haute-Saône qui "refuse de rentrer dans les querelles politiciennes".

"Il est beaucoup trop tôt pour en parler"

Interrogé par l'AFP sur l'éventualité de primaires à droite, M. Sauvadet a indiqué qu'il est "beaucoup trop tôt pour en parler". "On choisira les meilleurs à la fin", a-t-il estimé. Alors qu'Alain Joyandet lancera officiellement sa campagne samedi 13 décembre à Dijon, les élus du groupe UMP-UDI au Conseil régional de Bourgogne ont d'ores et déjà fait savoir dans un communiqué qu'ils refusaient de participer à cette "réunion de la division""Nous ne sommes pas dans le temps des élections régionales puisque les élections départementales arrivent dans moins de trois mois", ont  rappelé les élus UMP-UDI.

Candidat de l'UMP à l'élection régionale en Franche-Comté en 2010, Alain Joyandet s'était incliné face à la candidate PS Marie-Guite Dufay. François Sauvadet a déjà été tête de liste pour les régionales en Bourgogne en 2004 et 2010. Il avait été battu par Jean-Pierre Soisson et François Patriat.

(Source : AFP)

Alexane

Votre météo avec

Evénements de bourgogne