Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

BRC : 302 964 € de promesses de subventions privées

©carvy - cliquez sur l'image pour agrandir
Quelques minutes avant la réunion du conseil municipal de Besançon, qui a débuté à 17h ce lundi, Jean-Louis Fousseret a obtenu du président délégué du BRC une liste de sponsors susceptibles d’apporter 302 964 € pour relancer le club de foot bisontin.

Publicité

Le BRC est-il sauvé pour autant ? Désormais, le maire attend une lettre d’engagement sur ces sommes et réclame un budget rabaissé à 1,2 millions d’euros avec un étalement de la dette sociale et l’intégration des indemnités de licenciement des six joueurs, ainsi que des comptes certifiés par un commissaire aux comptes. Une fois ces conditions remplies, la Ville commencera à verser une partie des 310 000 € de subventions promis au BRC pour cette année.
 
L’opération de sauvetage entamée il y a quelques jours par le secrétaire d’Etat à la Coopération et à la Francophonie sous forme d’un tour de table porterait donc ses fruits. Dans les 302 964 euros figurent les 30 000 € prélevés sur la cassette parlementaire des députés UMP Françoise Branget et Jacques Grosperrin (15 000 € chacun), les 25 000 € versés par Alain Joyandet lui-même et les 125 000 € dus par Creditec et qui sont assortis d’une caution personnelle. On ne connaît pas le nom des autres sponsors qui se sont engagés.
 
« L’arrêt du BRC serait une catastrophe, il faut sauver le club, mais sans faire payer aux Bisontins les erreurs de gestion du club », a expliqué le maire. Selon l’adjoint au sport, Patrick Bontemps, le BRC enregistre aujourd’hui un déficit de 396 000 €, contre 200 000 € en juin.
 
Edouard Sassard, au nom de L’UMP a pris acte de « l’échec de la politique sportive » de la Ville en réclamant au maire « un geste dès ce soir pour débloquer la totalité de la somme ». Le Modem a relevé « les contradictions » de l’adjoint au sport que Philippe Gonon a accusé d’être « sourd et aveugle ». « Besançon n’a pas les moyens de se payer quatre danseuses », a poursuivi le responsable du Modem en s’attirant les foudres du maire qui a trouvé inadmissible de qualifier les clubs de cette manière. Jean-Louis Fousseret a également trouvé « scandaleux » que Philippe Gonon filme son intervention et la diffuse immédiatement sur son site.
 
Se voulant « au-dessus de la mêlée », Françoise Branget a expliqué qu’elle souhaitait « accompagner les sponsors, pas seulement pour le BRC, mais pour Besançon ».
redaction

Votre météo avec

Evénements de Besançon

Jeu, 8 Décembre 2016 20h00
CONSERVATOIRE À RAYONNEMENT RÉGIONAL - Besançon
Jeu, 8 Décembre 2016 20h30
FJT LES OISEAUX - Besançon
Jeu, 8 Décembre 2016 20h00 - Ven, 9 Décembre 2016 0h00
CONSERVATOIRE À RAYONNEMENT RÉGIONAL - Besançon
Ven, 2 Décembre 2016 14h00 - Ven, 9 Décembre 2016 18h00
LES INVITES AU FESTIN - Besançon
Sam, 3 Décembre 2016 11h00 - Ven, 9 Décembre 2016 19h00
-