Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

"Campagne intime" : Jean-Pierre Michel demande la démission du directeur des programmes de D8

Le sénateur Jean-Pierre Michel (©photo de sa page twitter) critique fortement le documentaire "Campagne intime" ©d8 (captures) - cliquez sur l'image pour agrandir
"digne des magazines people"
Il avait réagi en direct mardi 5 novembre sur son compte Twitter pendant la diffusion de "Campagne intime" sur la chaîne de la TNT D8. Le sénateur de Haute-Saône, Jean-Pierre Michel, est revenu plus en détail deux jours plus tard sur le site leplus.nouvelobs.com à propos de ce documentaire de Farida Khelfa qui propose de suivre la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy, confirmant sa demande de démission du directeur de la chaîne pour ce qu’il juge le "pire doc politique de tous les temps".
 

Publicité

Le soir de la diffusion de ce documentaire de Farida Khelfa, une amie de Carla Bruni-Sarkozy, qui invitait à suivre la campagne présidentielle de 2012 à travers la vie privée de Nicolas Sarkozy et de son épouse, Jean-Pierre Michel avait aussitôt réagi via son compte Twitter en ces termes. 
 
Il justifie sa position sur le site leplus.nouvelobs.com, argumentant : "J’ai regardé "Campagne intime" de Farida Khelfa, diffusé mardi 5 novembre sur D8. J’ai trouvé ce documentaire inintéressant, mal réalisé et sans aucun intérêt. Pour moi, c’était ni fait ni à faire. Le directeur de la chaîne n’aurait pas dû cautionner une telle diffusion, surtout en prime time. La chaîne D8 a fait une grosse erreur. C’est pourquoi j’ai demandé la démission du directeur programme sur Twitter et je maintiens mes déclarations.
 
Il poursuit, côté forme : "Cela devait être une « plongée hors du commun dans une campagne présidentielle », mais on est mort asphyxié au bout de seulement trois minutes. Car "Campagne intime" est mal fait, sans rythme – un comble lorsqu’il s’agit de couvrir une campagne présidentielle – et de surcroît mal cadré."
 

"Voir l’ancien président de la République faire des guili-guili à sa fille Giulia"

 
Le fond ne trouve pas non plus grâce à ses yeux : "Mes yeux sont sortis de leurs orbites, lorsque j’ai compris que nous n’aurions droit qu’à la vie privée de Nicolas Sarkozy. Voir l’ancien président de la République faire des guili-guili à sa fille Giulia ou entendre Carla Bruni-Sarkozy entonner un chant révolutionnaire italien n’apporte rien aux spectateurs."
 
Selon lui, " "Campagne intime" est un simple roman-photo digne des magazines people comme "Closer". Je ne vois pas ce que peut apporter ce genre de documentaire. Un homme politique n’est en aucun cas un citoyen ordinaire (…) Qu’est-ce qu’on y apprend ? Que Carla Bruni sait chanter "Bella Ciao" et que Nicolas Sarkozy aborde une chaîne autour du cou. Soit absolument rien."
 
"Il est évident qu’avec ce documentaire, D8 a cherché à proposer quelque chose de nouveau, mais après visionnage, je pense que la chaîne a tout intérêt à se contenter des pitreries de Cyril Hanouna et de sa bande", estime-t-il.
 

"J'ose imaginer la même chose avec De Gaulle, Pompidou, Mitterrand"

 
Le sénateur Michel explique que si ce documentaire avait été consacré à François Hollande, il l’aurait également choqué : "Ce qui m’excède, c’est que "Campagne intime" rabaisse la fonction de président de la République. D'ailleurs j'ose imaginer la même chose avec De Gaulle, Pompidou, Mitterrand, et je me gausse en pensant à la tête du Général devant un tel programme. Je suis convaincu que les derniers gaullistes sont écœurés. On réduit l’homme politique a un individu lambda, on le met à nu totalement."
 
Lire la totalement de la critique de ce documentaire par Jean-Pierre Michel, sur le site leplus.nouvelobs.com ICI
miss.dom

Votre météo avec

Evénements de haute-saone