Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Cantonales: le FN joue au chamboule-tout

Sophie Montel peut se réjouir de ses scores francs-comtois ©carvy - cliquez sur l'image pour agrandir
Même si la gauche va conserver trois départements et peut-être gagner le quatrième, ces cantonales resteront dans les mémoires comme celles de la consolidation des positions du FN. Au menu du second tour en Franche-Comté: 39 duels et cinq possibilités de triangulaires.

Publicité

Taux d'abstention, avancées du Front national, faiblesse de l'UMP, confirmation du PS... Le bilan électoral franc-comtois du premier tour des cantonales ne diffère guère de la scène nationale.

Alors que les électeurs du Jura et de la Haute-Saône ont moins délaissé les urnes que ceux du Doubs et du Territoire de Belfort, la moyenne du taux de participation en Franche -Comté est de 52,03 %. Près de la moitié des inscrits ne s'est pas déplacée. Le fait que ces cantonales n'étaient pas accompagnées d'un autre scrutin n'explique certainement pas à lui seul la désaffection des électeurs.

Qu'en sera-t-il dimanche prochain dans les 44 cantons encore ouverts ? La percée du Front national qui, malgré la nouvelle règle des 12,5% des inscrits au lieu de 10%, a allègrement franchi la barrière dans plusieurs cantons essentiellement du nord de la région. Il est même arrivé en tête dans le canton de Belfort-nord. En revanche, il disparaît de la carte électorale jurassienne du second tour.

En Franche-Comté, il y aura 39 duels et vraisemblablement cinq triangulaires (une dans le Doubs, une autre en Haute-Saône et trois dans le Jura) contre 18 en 2004 et 5 en 2008. La clôture du dépôt des candidatures pour le second tour intervient mardi à 16h.

Le Territoire de Belfort est le seul département de la région où tous les cantons revoteront dimanche et où il n'y aura pas de second tour à trois. Le Front national n'a plus forcément besoin de triangulaires pour rester en lice au second tour. Il suffit que la droite ou la gauche se divise pour lui créer un tapis rouge.

Le parti de Marine Le Pen est-il pour autant en mesure de gagner l'un des duels de dimanche prochain ? Ce cas de figure semble hors de portée pour l'extrême droite malgré ses 25 775 voix (14,17%) récoltés dans les quatre départements francs-comtois. Soit pratiquement la moitié du poids de l'UMP qui arrive en tête avec 52 911 suffrages (29,10%).

Entre les deux, les socialistes ont totalisé 41 680 voix (22,92%). Ces derniers ont l'avantage de pouvoir compter sur un réservoir de voix allant du Parti de Gauche aux communistes en passant par les écologistes, tandis que la droite traditionnelle a fait le plein et ne dispose d'aucune force d'appoint complémentaire dans la perspective du second tour.
redaction

Votre météo avec

Evénements de FRANCHE-COMTÉ

Lun, 8 Janvier 2018h
BGE Franche-Comté - Besançon
Sam, 27 Janvier 2018h
IUT BESANCON-VESOUL - Vaivre-et-Montoille