Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Championnat de France de Judo : le FCJB a fait trembler le tatami toulousain !

©FCJB - cliquez sur l'image pour agrandir

En direction de Toulouse pour le Championnat de France 1èredivision par équipe de club, les athlètes de FCJB ont fait vibrer leurs supporters jusqu’à la dernière seconde les 7 et 8 mars 2015. Deux équipes étaient engagées (féminine et masculine) sur ces championnats, deux équipes dans l’élite Française !

Publicité

Après une pesée le vendredi soir et une nuit de repos c’est l’équipe masculine qui a ouvert le bal dès le samedi 7 Mars. Etait aligné -66Kg : Franck Party, Lilian Barrere, -73Kg : Jean-Sébastien Jacques, Thomas Pasquier, -81Kg : Giorgi Kutshivili, Julien Maugard, -90Kg : Pierre-Louis Guerrin, Alexandre Lhomme, +90Kg : Maxime Clément, Massamba M’Bay.

Un premier tour contre Oise Picardie gagné 3-2 et c’était partie pour le combat important de la journée, celui synonyme de maintien en 1ère division contre COS Sartrouville, après la défaite de Giorgi Kutchivili  en -81Kg , Pierre-Louis Guerrin sortait un ténor de la catégorie Massimino par Wazari et permettait à FCJB d’égaliser. Premier coup de chaud pour les supporters. Clément devait s’incliner ensuite et laisser le combat décisif à Franck Party. Après un arbitrage plus que douteux Party s’incline également. 3-1 pour Sartrouville. Jacques permettait grâce à un magnifique Ippon de remonter 3-2 mais trop tard. Les Franc-Comtois devaient alors se ressaisir pour combattre maintenant dans le tableau de consolante. Bien plus difficile puisque seul le vainqueur de consolante peut alors prétendre au maintien parmi l’élite.

Les Garçons punissaient Juniville d’un 4-1, puis le JCO Roubaix par 4-1 également. Un 3-2 contre l’équipe de St Gratient emmenait le groupe en finale de consolante contre Poissy. A cet instant les supporters sont en ébullition. Une victoire permettrait à FCJB de se maintenir en 1ère division, une défaite ferait retomber l’équipe en 2ème division ce qui n’est pas arrivé depuis 10 ans !

Maintien en 1ère division ou pas ? Suspense...

Premier Combat pour les -73Kg : Jean-Sébastien Jacques marque le premier point pour l’équipe grâce à un formidable Judo, un O Uchi Gari dans sa forme le plus pure … Un bel Ippon pour les Franc-Comtois. 1-0 mais rien n’est joué. Giorgi Kutshivili en -81Kg après un combat rugueux devait s’incliner. Pierre Louis Guerrin en -90Kg le regard plus déterminé que jamais plaça un Uchi mata puis un très bel Ippon Seoi Nage contre son adversaire. 2-1 . La tension monte. Clément en +90Kg n’arriva pas à placer ces attaques face à un adversaire très coriace, il s’incline par 2 pénalités. 2-2. Encore une fois Party devait faire le combat décisif. Un Judo "explosif" des deux adversaires annonçait un combat palpitant. Après un beau Yuko pour Franck dans la première minute contre un adversaire qui ne lâchait rien. L’arbitrage de ce début de combat n’était pourtant pas favorable à Party puisqu’un Wazari était octroyé à son adversaire alors que le Franc-Comtois contra l’attaque en ne tombant pas sur le dos. Puis une deuxième erreur apparait lorsqu‘un Ippon lui est refusé sous prétexte d’une attaque simultanée de son adversaire. Party n’avait alors plus qu’une minute pour remonter les points. Après trois pénalités contre son adverse suite à une attitude défensive exagérée, il ne restait plus que 3 secondes à Franck pour créer l’exploit. C’est alors qu’il fonça sur son adversaire pour lui lancer une dernière attaque mais celui si recula et sorti de la zone de combat. Fin du temps … l’équipe de Poissy avait déjà les bras bien haut et de large sourire lorsque l’arbitre central se dirigea vers la table d’arbitrage afin de pouvoir revoir au ralenti cette dernière action qui pouvait tout faire basculer. Après quelques secondes de discussion avec les deux autres arbitres du tapis et c’est une 4ème pénalité qui est donnée au judoka de Poissy. Cette dernière pénalité donna la victoire à l’équipe de Franche-Comté Judo qui a su faire vibrer ces supporters jusqu’à la dernière seconde ! Exaltation et soulagement de toute l’équipe Comtois qui pouvait alors souffler car le maintien en 1ère division était assuré.

Thierry Deval et Christophe Barata les deux coachs du week-end n’ont guère eu le temps de fêter cette victoire puisqu’en fin de journée l’équipe féminine qui étaient présente pour soutenir leurs homologues masculins devait se rendre à leur tour à la pesée.

Un dimanche féminin

Et c’est une nouvelle compétition qui débuta le dimanche 8 au matin pour la seconde équipe de Franche-Comté Judo, celle des filles. Aligné en -52Kg :  la capitaine Despina El Hani, en -57Kg : les sœurs Maufrais Claire et Sophie, en -63Kg : Océane Vancon et Coralie Mary, en-70kg : Alice Ballaud et en +70kg : Valentine Marchand.

Un tirage au sort plus que mauvais pour cette équipe puisqu’elle prenait au 1er tour l’équipe de Maison Alfort, championnat d’Europe en 2013. Mais plus que jamais déterminer les Franc-comtoise alignées en début de rencontre en -70kg la jeune Coralie Mary afin de créer un effet de surprise sur Maison Alfort. Après avoir mené comme une chef un combat contre Karine Berger, une judokate expérimentée, elle devait s’incliner à 4 secondes de la fin en abandonnant sur une clef de bras. Déception de l’équipe qui devait se ressaisir au plus vite. Mais les équipières de Mary n’ont pas réussi à créer l’exploit, elles s’inclinèrent 5-0 contre plus fort. Et comme les garçons le jour d’avant elles devaient passer par la consolante pour espérer rester en D1. Dans l’attente des tirages des tableaux, il y a beaucoup de questions dans la tête des filles, créer l’exploit comme les garçons ? Possible ou pas ? …. Mais pas le temps de réfléchir, le tableau tombait rapidement, ça sera une 1er tour sauté et un deuxième contre l’équipe de Juniville (comme les garçons le jour d’avant).

Les filles remontèrent sur le tapis. Marchand marquait le 1er point, suivi par El Hani puis Maufrais Sophie. En -63Kg la jeune Océane Vançon Junior deuxième année manqua un peu d’expérience 3-1 pour les Franc-comtois, Ballaud termina le travail 4-1. Petit à petit les filles faisaient le boulot. Première fois dans l’histoire du Judo Franc-Comtois qu’une équipe féminine réussi à gagner un tour dans cette compétition tellement relevée. 3ème tour de consolante pour les filles qui avaient déjà en ligne de mire  les combattantes de GUC Judo Grenoble. Premier combat pour les -57Kg, Sophie Maufrais n’arriva pas à prendre le point 1-0 pour Grenoble. La jeune -63Kg Océane Vançon pris sa revanche sur son précèdent combat et ramena les équipes à égalité. Mary en -70Kg après un combat mené s’inclina à 20 secondes de la fin. 2-1 pour Grenoble. Marchand ramena les équipes à égalité en battant une judokate de 30kg de plus qu’elle, un bel exploit ! C’était alors à la capitaine Despina EL HANI de faire le combat décisif. Comme son homologue masculin Franck Party, elle aura assuré le spectacle jusqu’au bout. Menant d’un Wazari pendant 3minutes, son adversaire revenait à égalité à moins d’une minute de la fin. Elle sauva l’équipe en marquant un Yuko sur les dernières secondes. Et les voilà les filles en finale de consolante. Comme les garçons 24heures plus tôt. La question était alors est-ce qu’elles pourront aller chercher la victoire synonyme de maintien en D1 contre une équipe très aguerrie, les filles de l’AJA Paris ? Malheureusement l’histoire ne c’est pas réécrite. Les filles se sont inclinées d’abord en +70 puis en -52 et en 57. 3-0 pour les parisiennes, défaite des Franc-Comtois qui auront quand même montré une détermination et une cohésion d’équipe inébranlable durant toute cette épopée Toulousaine.

(Communiqué - Alice Ballaud)

Alexane

Votre météo avec

Evénements de france