Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Chapelle d’Huin : tir de défense autorisé contre le loup

Jusqu'à présent cinq clichés du loup ont été obtenus ©document oncfs - cliquez sur l'image pour agrandir
Le préfet a annoncé ce lundi après-midi avoir autorisé le tir de défense pour protéger du loup le troupeau de 700 bêtes de Thierry Maire à Chapelle d’Huin dans le Doubs. Ce dernier a été victime de huit attaques dont la dernière remonte à la nuit du 26 au 27 août. Une trentaine de bêtes de cet élevage ont été tuées ou blessées.

Publicité

Craignant que son arrêté soit attaqué par des recours, le préfet a pris toutes les précautions nécessaires pour ne pas prêter le flanc à une annulation. « Je suis attendu depuis quelques semaines sur le thème du loup », a précisé Christian Decharrière  en annonçant que  sa décision était désormais totalement « sécur » sur le plan juridique. Plusieurs conditions doivent être respectées avant de donner le feu vert au tir de défense d’un animal strictement protégé comme le loup.

« Les dispositions prises par M. Maire et améliorées depuis le 12 juillet  permettent le respect des conditions d’autorisation de tir », a expliqué le préfet en faisant allusion à une surveillance renforcée des trois parcs électrifiés, à la présence de balises Cerbère et des mesures d’effarouchement et des rondes nocturnes. Renseignement pris, le chien patou ne serait pas très approprié à l’exploitation de M. Maire.

C’est l’attaque du 21 juillet qui a incité le préfet à durcir sa position et à autoriser huit personnes, au demeurant des chasseurs, à se relayer pour surveiller l’élevage de Chapelle d’Huin et, en cas d’attaque, abattre le loup.

« Il ne s’agit pas de battue. Ce n’est pas l’autorisation de chasse du loup », a insisté Christian Decharrière. Le loup ne pourra être tué que s’il s’attaque à un enclos de Thierry Maire.

En France, un seul loup a été tué dans ces circonstances. C’était cette année dans le Vercors. 40 à 50 éleveurs bénéficient du même dispositif sur le territoire national. Il faut savoir qu’à partir de six loups tués, tous les arrêtés de tir de défense sont suspendus.

redaction

Votre météo avec

Evénements de FRANCHE-COMTÉ

Lun, 8 Janvier 2018h
BGE Franche-Comté - Besançon
Sam, 27 Janvier 2018h
IUT BESANCON-VESOUL - Vaivre-et-Montoille