Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Chef-lieu de la Bourgogne Franche-Comté : "Si ce n'est pas partagé, ce sera la guerre permanente"

Jean-Louis Fousseret ©Alexane Alfaro - cliquez sur l'image pour agrandir

Le projet de décret fixé par le ministère de l'Intérieur propose Dijon comme chef-lieu provisoire. Pour le conseil municipal de Besançon et le conseil de communauté du Grand Besançon, cette proposition de l'État "n'est pas acceptable". Le maire "fait savoir à tout le monde - ministres et élus -, les raisons qui fondent la légitimité de Besançon à devenir chef-lieu" de la nouvelle région Bourgogne Franche-Comté. La dette de la Bourgogne est également une question à laquelle Jean-Louis Fousseret répond : "Qu'on ne compte pas sur moi pour que les Francs-Comtois paient la dette de la Bourgogne".

Publicité

"Je pense que ce nous développons là - demander de partager les compétences institutionnelles entre Dijon et Besançon - est une vision moderne du territoire" a indiqué Jean-Louis Fousseret lors d'une conférence de presse mardi 16 juin. "Une vision centralisatrice serait une vision archaïque", a-t-il ajouté. Il souhaite que le partage soit "équilibré". Son "intime conviction : si ce n'est pas partagé, ce sera la guerre permanente, ça ne marchera pas". Mais il déclare "ne pas se faire de souci" après avoir rencontré Manuel Valls le Premier ministre et Bernard Cazeneuve, le ministre de l'Intérieur, qui lui ont fait savoir qu'il y aura un "partage équilibré". 

"Je n'ai aucun complexe d'infériorité… ni de supériorité d'ailleurs. Nous sommes complémentaires, je pense," a-t-il communiqué. 

Où en est-on aujourd'hui ? 

Le maire a demandé à ce que la Direction régionale de l'environnement (Dreal), l'Agence régionale de santé (ARS), le Rectorat et la Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi (Direccte) restent à Besançon. Concernant le siège du conseil régional, la loi précise qu'il ne peut pas être dans la capitale régionale. 

De nombreux bruits de couloirs courent ces dernières semaines au sein de plusieurs institutions. Mais Jean-Louis Fousseret a déclaré que "Je sais de source sûre que rien n'est décidé excepté le fait que l'ARS sera partagé entre les deux parties, les choses se font actuellement". Toutefois, il tient à ce que "les personnels soient prévenus au plus vite", surtout si leur service est transféré à Dijon. 

La question de la dette de la Bourgogne

Dès l'annonce officielle de la fusion de la Bourgogne et de la Franche-Comté, nombreux sont les Francs-Comtois qui se sont posés la question de la dette de la Bourgogne. Étant plus élevée que celle de la Franche-Comté, le maire de Besançon a déclaré qu'il ne "comprendrait pas pourquoi les Francs-Comtois devraient payer cette dette". Il a ajouté "qu'on ne compte pas sur moi pour que les Francs-Comtois paient la dette de la Bourgogne".

Alexane

Votre météo avec

Evénements de Besançon

Mer, 23 Mai 2018 18h30
Restaurant la Gibelotte - Besançon
Mer, 23 Mai 2018 19h00 - 22h00
Cuisine mode d'emploi(s)-La manufacture - Besançon
© DR CDN
Mer, 23 Mai 2018 0h00 - Jeu, 24 Mai 2018 0h00
CDN BESANCON - Besançon
Jeu, 24 Mai 2018 19h30
12 rue de la famille, 25000 besancon - besancon
Banderolle rêvée par Jean Pierre Thiébaud
Mer, 23 Mai 2018 17h00 - Jeu, 24 Mai 2018 20h00
faculté des lettres rue megevand - Besançon