Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Christian Decharrière : « En matière de sécurité routière, nous ne devons pas baisser la garde »

©archives carvy - cliquez sur l'image pour agrandir
Les bilans en matière de sécurité routière ont tendance à faire du surplace. Pourtant, estime le préfet du Doubs, « on peut encore mieux faire ».

Publicité

Tous les ans à l’occasion de la semaine de la sécurité routière, le préfet du Doubs, Christian Decharrière, organise à Besançon des assises sous forme de « travail de réflexion en vue d’améliorer encore le bilan en la matière ».

L’occasion également de rappeler que le nombre de tués sur la route en France a été divisé par quatre en quelques décennies passant de 16000 à 4000, malgré l’augmentation du parc automobile et du nombre de km parcourus. « Dans le Doubs, nous ne sommes pas à la traine », a relevé le préfet Decharrière étant donné que le nombre de tués a été divisé par trois depuis 1973. « Pour autant, a-t-il poursuivi, nous avons un peu de mal à descendre en-dessous de la barre des 40 tués par an ».

En 2010, le Doubs a enregistré 44 morts, tandis que 29 décès ont déjà eu lieu en 2011 avec une accélération en août et au début du mois de septembre. « Nous ne devons pas baisser la garde », a déclaré le préfet en précisant que 70% des accidents mortels se produisent dans un rayon de 15 km du domicile. La baisse de vigilance sur des itinéraires empruntés régulièrement en est la cause. La vitesse excessive et l’imprégnation alcoolique sont évidemment les deux facteurs les plus accidentogènes. Les piétons constituent 12% des tués et les cyclistes 4%.

Ces assises ont également permis au directeur de cabinet du préfet, Hervé Tourmente, de faire le point sur la politique en matière de radars après les atermoiements du printemps. Le Doubs compte 16 radars sanctions fixes et 10 radars sanctions mobiles embarqués. Une trentaine de jumelles complètent le dispositif. Le déploiement de radars pédagogiques a commencé par Besançon et doit se poursuivre à Montbéliard et à Pontarlier.

Ce dispositif, qui remplace les panneaux avertisseurs, sera déployé entre 400 mètres et deux kilomètres avant chaque radar et dans zones très accidentogènes. Une soixantaine de sites potentiels ont été recensés par la préfecture dans le Doubs. Les radars pédagogiques seront installés au rythme de deux par mois à compter d’octobre. L’installation à Besançon sur la nouvelle voie des Mercureaux de l’un des premiers radars tronçon de France, qui calcule la vitesse moyenne d’un véhicule entre deux points, a été repoussée à janvier 2012.

redaction

Votre météo avec

Evénements de DOUBS

Mer, 23 Mai 2018 10h00 - 12h00
MEDIATHEQUE MUNICIPALE DE BOUCLANS - Bouclans
Jeu, 24 Mai 2018 9h30 - 11h30
Mairie Baume-les-Dames - Baume-les-Dames
Jeu, 24 Mai 2018 10h00 - 12h00
ELIAD PONTARLIER - Pontarlier
Ven, 25 Mai 2018 20h30
Centre culturel de Quingey - Quingey