Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

CINEMA Cloclo de Florient Emilio Siri

Jérémie Renier - DR - cliquez sur l'image pour agrandir
*** à voir

Un hommage réussi à Claude François, star de la musique française décédée tragiquement. Avec Jérémie Renier, étincelant.

Publicité

Un film sur une des plus grandes icônes de la musique française, véritable machine à créer des tubes, il y a de quoi avoir un peu peur du résultat. Au final, Cloclo fait mouche.

Au fur et à mesure que son succès grandit, le séducteur devient de plus en plus un homme à femmes. Siri lui rend hommage, maladroitement, en cherchant à montrer la fragilité d’un homme à fleur de peau. La redondance des scènes de couple devient pourtant le défaut principal du film, noyant le bal des dulcinées sous des torrents de larmes et sous les crises de rage, un peu surjouées, de Jérémie Renier.

A part quelques effets de manche, l’acteur livre une performance physique ahurissante. Il danse et danse avec une énergie qui semble inépuisable, ressuscitant pour deux heures le chanteur disparu. Claude François est un créateur mais aussi un destructeur. Si ses musiques sont inévitablement des tubes, ses maîtresses récoltent les fruits de sa jalousie maladive. L’expressivité et la gestuelle de Jérémie Renier retranscrivent bien la combativité féroce de l’artiste dans tous les aspects de sa vie. Autre détail qui a son importance : plus le film progresse et plus la ressemblance physique devient troublante.

Même si les passions amoureuses nuisent un tantinet au rythme, le réalisateur a su jouer d’une riche palette de scènes musicales, où Jérémie Renier se produit devant un public. Comparables à celles de Walk The Line (film sur Johnny Cash avec Joaquin Phenix), elles sont les véritables moments d’émotion du film où Renier transcende son rôle pour s’approcher au plus près du chanteur. Point d’orgue de cet hommage : le concert à Londres. L’artiste rend hommage à Frank Sinatra en chantant I Did It My Way (version de "Comme d’habitude" chantée par Sinatra). Difficile de se retenir d’applaudir avec le public, tant l’hommage est grandiose. Jérémie Renier n’y interprète plus Claude François, il est Claude François.

Quentin Buchberger

Date de sortie : 14 mars 2012

Réalisation : Florient Emilio Siri

Scénario : Julien Rappeneau

Avec : Jérémie Renier, Benoît Magimel, Monica Scattini, Sabrina Seyvecou, Ana Girardot, Joséphine Japy, Marc Barbé, Maud Jurez

Genre : Drame

Durée : 2h28

Photographie : Giovanni Fiore Coltellaci

Musique : Alexandre Desplat

Distributeur : Studio Canal

 Du même réalisateur : Nid de guêpes (2001), L’Ennemi intime (2007)

 Prochaine rubrique le 1 avril 2012

**** à voir absolument
***  à voir
** pourquoi pas
*   mieux vaut éviter

QuentinBuchberger