Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

CINEMA Jason Bourne : l'héritage de Tony Gilroy

Rachel Weisz et Jeremy Renner - DR - cliquez sur l'image pour agrandir
** pourquoi pas

Dernier épisode de la quadrilogie Jason Bourne, ce thriller poussif peine à retrouver l’intelligence nerveuse de ses aînés.

Publicité

Passer de trilogie à quadrilogie n’est jamais chose aisée. D’abord parce qu’il faut « réinventer » l’œuvre, c’est à dire lui insuffler une énergie nouvelle pour relancer la machine. Adapter une nouvelle fois Jason Bourne paraissait d’emblée une mission très difficile, voire impossible (pour ne pas dire suicidaire). Si la trilogie originale compte sans doute parmi les meilleures au monde, lui donner une suite promettait d’être un sacré casse tête, tant l'on avait l’impression d’avoir déjà fait le tour de la question Jason Bourne.

Il paraissait alors obligatoire de tenter une certaine continuité, en consacrant par exemple Tony Gilroy comme réalisateur, scénariste des trois premiers opus. Difficile de s’y tromper, la mise en scène étant en effet scrupuleusement la même que celle des épisodes antérieurs. Une méthode sans grosse prise de risque il faut bien l'avouer.

Il faut toute la (bonne) volonté du cinéaste pour déguiser une trame extrêmement pauvre sous un déluge d’action à la sauce Jason Bourne. Un complot encore plus diabolique que le précédent, des ennemis encore plus impitoyables, cette naïveté dans l’écriture aurait presque de quoi faire rire si elle ne s'érigeait pas en conclusion atrocement pauvre et fade d’une trilogie absolument bluffante.

Autre carence : Matt Damon a refusé une nouvelle aventure et le rôle a donc échu à Jeremy Renner, bien peu convaincant dans un style très « doublure de luxe ». L’acteur tente, copiant le style de son prédecesseur, de faire oublier le si charismatique Bourne. Sans succès.

En s'appropriant l'oeuvre, Tony Gilroy a fait un faux pas. Il a peut être réussi à remplir le cahier des charges pour faire un film honnête dans son genre. Mais l’esprit Bourne, lui, est sans doute mort à tout jamais.

Quentin Buchberger

Titre original : The Bourne Legacy

Date de sortie : 19 septembre 2012

Réalisation : Tony Gilroy

Scénario : Tony Gilroy et Dan Gilroy

D’après l’œuvre de Robert Ludlum

Avec : Jeremy Renner, Rachel Weisz, Edward Norton, Scott Glenn, Stacy Keach, Donna Murphy

Genre : Thriller

Durée : 2h16

Photographie : Robert Elswit

Musique : James Newton Howard

Distribution : Universal Pictures International

Du même réalisateur : L’Associé du diable (1997), Armageddon (1998), L’Échange (2000), La Mémoire dans la peau (2002), La Mort dans la peau (2004), La Vengeance dans la peau (2007)

Prochaine rubrique le 30 septembre 2012

**** à voir absolument
***  à voir
** pourquoi pas
*   mieux vaut éviter

QuentinBuchberger