Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

CINEMA Je n’ai rien oublié de Bruno Chiche

© - cliquez sur l'image pour agrandir
La famille Senn mène une existence en apparence paisible jusqu’au jour où Conrad, considéré comme un de ses membres, montre les premiers symptômes de la maladie d’Alzheimer.

Publicité

*** à voir
 
Une matriarche qui tient sa famille d’une main de fer (Elvira, interprétée par Françoise Fabian), un fils qui noie son amertume dans l’alcool (Thomas, par Niels Arestrup) et une jeune femme qui fait son entrée dans cette rigide famille (Alexandra Maria Lara) en épousant le petit-fils.
 
La vie trop encadrée de cette famille bourgeoise se trouve chamboulée quand Conrad Lang (Gérard Depardieu), ami d’enfance de Thomas et homme à tout faire de la famille, est atteint de la maladie d’Alzheimer, qui lui fait oublier les noms, les visages et les petites choses du quotidien.
 
Amour perdu, souvenirs d’enfance, secrets de famille, les thèmes que développe Bruno Chiche sont finalement très banals, dans le sens où ils sont très répandus parmi le cinéma dramatique français plus ou moins actuel. Mais porté par de grands acteurs, ce genre peut être d’une subtile et touchante sensibilité.
 
C’est le cas de « Je n’ai rien oublié ». Depardieu est excellent, ingénu malgré lui, au regard rieur et au comportement enfantin. Arestrup l’est tout autant, voûté par l’alcool et la vie.
 
Comme Catherine Deneuve dans « Un conte de Noël », on retrouve cette fascination des réalisateurs pour la figure de la matriarche, incarnée ici par une Françoise Fabian à qui l’âge n’a rien fait perdre de sa superbe, prête à tout pour conserver intacte sa famille.
 
Nathalie Baye, magnifique de douceur, trouve ici un rôle sur mesure en la femme qui n’a jamais su trouver goût à sa vie. La jeune Alexandra Maria Lara joue très juste et n’a rien à envier à ses deux illustres aînées. Pleine de grâce, sa relation tendre avec le paria est un des points forts du film.
 
Une gamme complète d’acteurs très différents qui parviennent à composer ensemble une symphonie douce et amère sur la famille, ses tourments et ses égarements.
 
 
Quentin Buchberger
 
Réalisation : Bruno Chiche
Scénario : Bruno Chiche avec la collaboration de Fabrice Roger-Lacan, Juliette Sales et Jennifer Devoldere
D’après l’œuvre de Martin Suter
Avec : Gérard Depardieu, Niels Arestrup, Alexandra Maria Lara, Nathalie Baye, Françoise Fabian
Durée : 1h33
Genre : Drame
Photographie : Thomas Hardmeier
Musique : Klaus Badelt
Année de production : 2010
Distribution : Studio 37 / Rezo Films
Date de sortie : 30 mars 2011
 
A voir du même réalisateur : Hell (2006)

Prochaine rubrique cinéma le samedi 16 avril 2011

**** à voir absolument
***  à voir
** pourquoi pas
*   mieux vaut éviter


 
redaction

Votre météo avec