Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

CINEMA Le discours d’un roi de Tom Hooper

©dr - cliquez sur l'image pour agrandir
Avec l’aide du praticien Lionel Logue, le roi d’Angleterre Georges VI tente de vaincre son bégaiement.

Publicité

**** A voir absolument
 
Le nazisme est tout proche de déchirer l’Europe, et voilà que le duc d’York devient roi d’Angleterre par nécessité plus que par envie. Malheureusement, le nouveau roi est bègue et incapable de s’exprimer en public. Son discours à Wembley au début du film est un véritable désastre.
 
Cette histoire vraie, d’une amitié qui se tisse au fil des rencontres entre un roi effrayé par l’exercice du pouvoir et un spécialiste du langage autoproclamé aux méthodes peu orthodoxes, est un modèle de film à l’anglaise, entre charme discret, humour pince-sans-rire et sens de la répartie. Ici la réalité historique est secondaire.

Le film s’assume poétisé ce qui contribue grandement à son charme.
Georges VI (Colin Firth, royal dans tous les sens du terme) est présenté sous un jour presque idyllique : mari aimant, brisé par le conformisme et les traditions royales mais qui tente désespérément de surmonter son handicap, d’une loyauté dévouée envers un frère aîné qui ne le lui rend pas.

À ce visage très humain s’ajoute l’image d’un père attentionné. Sa nature impulsive sera pourtant le principal obstacle à sa guérison, guérison que seul Lionel Logue (Geoffrey Rush, antithèse subtil du roi), acteur à ses heures perdues, semble pouvoir mener à bien. La rencontre entre les deux hommes est bien le cœur du film. Provoquée par la reine Elizabeth I (Helena Bonham Carter, délicieusement anglaise), elle sera une quête de vérité, quand tout un chacun rappelle son existence au monarque et que celui-ci prend conscience que le monde d’en bas n’est humainement pas si différent du sien.

Le discours d’un roi est un hymne magnifique sur l’acceptation de soi et des autres, sur le courage qui pousse les hommes à faire de grandes choses.
 
Quentin Buchberger
 
Titre original : The King’s speech
Réalisation : Tom Hooper
Scénario : David Seidler
Avec : Colin Firth, Helena Bonham Carter, Geoffrey Rush
Durée : 1h58
Genre : Historique, Drame
Photographie : Danny Cohen
Musique : Alexandre Desplat
Année de production : 2010
Distribution : Wild Bunch Distribution
Date de sortie : 2 février 2011
 
A voir du même réalisateur : The Damned United (2009)

Prochaine rubrique cinéma le samedi 26 février 2011

**** à voir absolument
***  à voir
** pourquoi pas
*   mieux vaut éviter

 
 
 
redaction

Votre météo avec