Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

CINEMA Les Adoptés de Mélanie Laurent

Mélanie Laurent et Marine Denarnaud - DR - cliquez sur l'image pour agrandir
* mieux vaut éviter

Pour son premier film en tant que réalisatrice, la jeune première du cinéma français avait à cœur de bien faire. Elle a voulu trop en faire. Quel ennui !

Publicité

Mélanie Laurent a de l’énergie à revendre. Actrice, chanteuse et maintenant réalisatrice, elle signe ici son premier passage derrière la caméra. Les Adoptés, qui fait figure de premier jet, confirme que trop se diversifier n’est pas toujours une bonne idée.

Si des pointes d’humour sont appréciables ici et là, l’ensemble est tout de même bien fade. Deux sœurs liées par un amour inconditionnel se voient séparées par l’arrivée d’un homme dans la vie de Marine (Marine Denarnaud). Lisa (Mélanie Laurent) accuse le coup et rejette l’amoureux ainsi que sa sœur. Jusqu’à ce que cette dernière soit renversée par une voiture et tombe dans le coma.

C’est le moment où le film bascule. Déjà plombé par une narration fleur bleue et un romantisme excessif usant, il multiplie les scènes conventionnelles. Avec des personnages sans âme (à part la mère interprétée par Clémentine Célarié), le récit se perd au fil des scènes tantôt ridicules, tantôt franchement attendues. Mélanie Laurent peut bien verser des larmes de crocodiles, l’intérêt s’en va progressivement et il est bien difficile de se prendre au jeu. Les Adoptés ne parvient pas à faire ce qu’avait réussi le plus modeste La Guerre est déclarée de Valérie Donzelli : montrer la souffrance ordinaire avec simplicité.

Avec ce premier film, Mélanie Laurent se condamne d’emblée à être à la réalisation ce qu’elle est à la chanson : une inconnue de passage.

Quentin Buchberger

 

Réalisation : Mélanie Laurent

Scénario : Mélanie Laurent, Morgan Perez & Christophe Deslandes

Avec : Mélanie Laurent, Denis Ménochet, Marine Denarnaud, Clémentine Célarié, Audrey Lamy, Théodore Maquet-Foucher

Durée : 1h40

Genre : Comédie dramatique

Photographie : Arnaud Potier

Année de production : 2011

Distributeur : StudioCanal

Date de sortie : 9 novembre 2011

 

Prochaine rubrique cinéma le samedi 3 décembre 2011

**** à voir absolument
***  à voir
** pourquoi pas
*   mieux vaut éviter

QuentinBuchberger