Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

CINEMA Prometheus de Ridley Scott

Noomi Rapace et Logan Marshall-Green - DR - cliquez sur l'image pour agrandir
** pourquoi pas

Trente ans après le premier Alien, Ridley Scott prolonge la saga en lui offrant un prequel, qui raconte les évènements antérieurs à son chef d’œuvre. Résultat mitigé !

Publicité

Impressionnant, c’est le premier mot qui vient à l’esprit. Le réalisateur n’a pas fait dans la demi mesure, multipliant les effets spéciaux et en donnant  un côté résolumment grand spectacle à son oeuvre. Même si le film tarde un peu à démarrer, il offre un show de près de deux heures. Bourré d’action, Prometheus mêle un récit endiablé avec un goût du grandiose saisissant.

Mais en faisant de son film une démonstration technique, Ridley Scott manque la cible. Saupoudrant son œuvre d’une bonne dose d’épouvante basique, il ne parvient qu’à faire montre d’une grande maîtrise d'une 3D sympathique, sans jamais parvenir à susciter le frisson.

Il ne suffit pas de remplir son film de scènes qui jouent sur l’effet de surprise pour ressusciter l’esprit du premier Alien. Si tout comme moi, vous êtes fans de cette oeuvre intemporelle de la SF, Prometheus vous distraira mais vous décevra profondément.

D’abord parce que il n’y a aucune montée de tension, que des scènes franchement obsolètes tentent de dramatiser le récit mais sans y parvenir et que le casting, pourtant si reluisant de prime abord, déçoit énormément. On trouve des acteurs dans des rôles sans densité et seul Michael Fassbender tire son épingle du jeu, incarnant un androïde. La pauvre Noomi Rapace, sur qui plane l’ombre de Ripley (Sigourney Weaver) fait ce qu’elle peut. Il faut rendre hommage à sa combattivité. Elle joue la seule scène qui ressuscite l’héritage gore de la saga des Alien. Elle mérite donc toute notre amitié.

Ridley Scott a fait le choix de changer radicalement d’univers en renouant avec la science-fiction. Il réussit à faire un bon film du genre mais laisse tous les nostalgiques sur le bord de la route. Ou plutôt, perdus dans l’espace.

Quentin Buchberger

Date de sortie : 30 mai 2012

Réalisation : Ridley Scott

Scénario : Damon Lindelof, John Spaihts et Ridley Scott

Avec : Michael Fassbender, Charlize Theron, Noomi Rapace, Idris Elba, Patrick Wilson, Guy Pearce, Logan Marshall-Green

Genre : Science Fiction

Durée : 2h30

Photographie : Dariusz Wolski

Musique : Marc Streitenfeld

Distributeur : Twentieth Century Fox

Du même réalisateur : Alien, le huitième passage (1979), Blade Runner (1982), Thelma et Louise (1991), Gladiator (2000), Hannibal (2001), La Chute du Faucon Noir (2002), Kingdom of Heaven (2005), American Gangster (2007), Mensonges d’état (2008), Robin des bois (2010)

Prochaine rubrique le 10 juin 2012

**** à voir absolument
***  à voir
** pourquoi pas
*   mieux vaut éviter

QuentinBuchberger