Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

CINEMA Rebelle de Pixar

La princesse Mérida - DR - cliquez sur l'image pour agrandir
*** à voir

Pixar s’offre sa première princesse et s’offre une ballade charmante dans les Highlands.

Publicité

Alors que Disney a peiné à séduire avec sa princesse Raiponce, Pixar s’émancipe de son mentor avec un personnage davantage proche d’une Mulan. Mérida refuse les impératifs dictés par son sang princier. Elle n’a pas franchement envie d’épouser les prétendants qui se pressent pour obtenir sa main et compte bien tout faire pour racheter sa liberté. Cette quête d'indépendance va la mener à faire courir à sa mère un grave danger.

La crise d’ado façon Pixar, Rebelle lui donne un petit goût d’exotisme. Les magnifiques paysages d’Écosse donnent à cet animé une saveur particulière. Les légendes liées à cette terre qui entretient nombre de fantasmes trouvent ici un écho bienveillant. On se plaît à déambuler dans les brumes avec la princesse à la crinière rousse, à chevaucher avec elle et à escalader des chutes d’eau monumentales.

Grâce à son ambiance exceptionnelle, Rebelle se permet un scénario moins abouti que certains de ses précédents chefs d’œuvre. Là haut et Wall-E, éternelles merveilles, concrétisaient des ambitions bien plus élevées : donner à un animé des doubles voire des triples lectures, en mettant en scène des personnages « moins glamours ». Ce nouveau film tranche avec ses prédécesseurs, assumant un script plus classique. Explorant des relations mère/fille étonnamment moderne, Rebelle séduit avec ses armes et acquiert progressivement un charme indéniable.

La révolution, c’est graphiquement qu’elle a lieu. Pixar, qui s’est fait presque un devoir de pousser l’innovation à chacun de ses films, a mis le paquet sur la chevelure de Merida. Continuellement en mouvement, elle offre un dynamisme à la moindre scène. Visuellement, cet éclat de feu au milieu de l’écran ressemble plus à un feu follet ; un prolongement de la personnalité de la jeune princesse.

Avec Rebelle, Pixar fait du Pixar. Sans se réinventer, les studios prouvent leur capacité à sublimer des ambiances, quitte à se faire moins visionnaire et audacieux. Cela reste d’un excellent niveau et l’ado d’Écosse nous fait roussir de plaisir.

Quentin Buchberger

Titre original : Brave

Date de sortie : 1er août 2012

Réalisation : Mark Andrews, Brenda Chapman, Steve Purcell

Scénario : Mark Andrews, Brenda Chapman, Steve Purcell et Irene Mecchi

Avec les voix françaises de : Bérénice Bejo, Jacques Frantz, Nathalie Homs

Genre : Animation

Durée : 1h35

Photographie : Robert Anderson (II)

Direction artistique : Ninou Fratellini

Musique : Patrick Doyle

Distributeur : The Walt Disney Company

Prochaine rubrique le 12 août 2012

**** à voir absolument
***  à voir
** pourquoi pas
*   mieux vaut éviter

QuentinBuchberger