Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

CINEMA Switch de Frédéric Schoendoerffer

©dr - cliquez sur l'image pour agrandir
Un thriller peu palpitant et sans grand intérêt.

Publicité

* mieux vaut éviter

Sophie, Québécoise décide d’échanger pour les vacances son appartement avec une inconnue. A son réveil dans la luxueuse demeure parisienne, elle est interpellée par la police car un cadavre affreusement mutilé a été retrouvé dans une des chambres.

Frédéric Schoendoerffer, fils de Pierre Schoendoerffer (317ème section notamment, avec Bruno Kremer) livre ici son quatrième court métrage.

Switch est une bonne idée transformée en un immense gâchis où on s’ennuie ferme à force de dialogues sans vie et sans pertinence, de jeux d’acteurs approximatifs voire carrément bâclés et de rebondissements tous moins excitants les uns que les autres.

Même si Karine Vanasse, qui interprète Sophie, tire son épingle du jeu si on peut appeler ça un jeu, sa prestation somme toute très correcte porte plus le film qu’elle ne lui insuffle une forme même primaire de vie.

Tout n’est pas à jeter et certains passages sont quand même plutôt réussis. Pour preuve cette course poursuite entre Sophie et l’inspecteur Forgeat (Eric Cantona, transformé en agaçant flic bourru un brin bon samaritain sur les bords) où l’on sent poindre une maîtrise technique certaine qui est loin d’être déplaisante.

Pourtant rien n’y fait. Très vite, le ras le bol de ces flics qui ne savent pas faire leur métier et de cette histoire de fou qui part dans tous les sens prend le dessus et c’est avec une impatience certaine que l’on attend le dénouement. La psychologie des personnages est assommante, un trop grand fardeau pour un film sans épaules. La chute est quant à elle franchement nulle. Remboursez.

Quentin Buchberger

 

Réalisation : Frédéric Schoendoerffer

Scénario : Jean-Christophe Grangé & Frédéric Schoendoerffer

Avec : Karine Vanasse, Eric Cantona

Durée : 1h40

Genre : Thriller

Photographie : Vincent Gallot

Musique : Bruno Coulais

Année de production : 2010

Distribution : Pathé Distribution

Date de sortie : 6 juillet 2011

 

A voir (ou à ne pas voir) du même réalisateur : Scènes de crimes (2000), Agents secrets (2004), Truands (2007), Braquo (série télévisée, 2009)

Prochaine rubrique cinéma le samedi 16 juillet 2011

**** à voir absolument
***  à voir
** pourquoi pas
*   mieux vaut éviter
 

redaction

Votre météo avec