Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

CINEMA The Dark Knight Rises de Christopher Nolan

Bane (Tom Hardy) contre Batman (Christian Bale) - DR - cliquez sur l'image pour agrandir
**** à voir absolument

Christopher Nolan met fin en beauté à sa trilogie Batman. Une conclusion épique à une aventure hors norme.

Publicité

C’est terminé. Après sept ans, Nolan achève sa trilogie et avec elle une « certaine idée du Batman ». Le Dark Knight, ressuscité par le crayon de Frank Miller en 86 et admirablement porté à l’écran par Burton en 89 puis en 92, aura bénéficié de la créativité du réalisateur qui a su retranscrire à merveille son univers.

Comment donner une suite valable à The Dark Knight ? Ce petit bijou d’adaptation de comics, porté par Heath Ledger, un Joker plus vrai que nature, à faire pâlir de jalousie Jack Nicholson (interprète du rôle dans le Batman de 1989) avait hissé le mythe Batman sur un piédestal. Nolan s’affranchit aisément du poids de cette consécration pour lui offrir une suite moins sombre mais ô combien intense. 

Huit ans après s’être accusé du meurtre d’Harvey Dent, Batman (Christian Bale, parfait) reprend du service pour combattre Bane, un psychopathe qui rêve de mettre Gotham à feu et à sang. Si Tom Hardy est impeccable en trouble fête, Anne Hathaway est la véritable (bonne) surprise de ce casting façon Inception. Son rôle de Selina Kyle - alias Catwoman – la présente comme une simple voleuse, peu encline à se préoccuper de la protection de son prochain. Autre excellente révélation, Joseph Gordon-Levitt se voit attribué un rôle à priori secondaire mais qui devient, grâce à sa performance, l’un des plus prenants.

Plus que sur l’atmosphère, Nolan a clairement construit son récit sur une montée en puissance parfaitement maîtrisée. Il ne néglige pas ses scènes d’exposition, préférant mettre rigoureusement en place son cadre et ses protagonistes avant de plonger le spectateur au cœur de l’action. Ce choix de réalisation ne laisse rien au hasard et fonctionne. Les 2h44 de film passent à la vitesse de la lumière et on ne s’ennuie jamais. Sur la lancée de The Dark Knight, Hans Zimmer signe une nouvelle fois les compositions, ne lésinant pas sur les effets certes bruitistes mais suffisamment majestueux pour insuffler une énergie phénoménale et conférer un panache certain à ce Batman.

Nolan en profite pour faire apparaître à l’écran, même furtivement, tous les personnages qui l’ont aidé à faire renaître l’univers de Batman au cours de sa trilogie. Un souci du détail qui ravira les fans comme les non initiés. Le réalisateur se permet même d’insérer des clins d’œil à la saga, d’offrir au public des scènes d’anthologie et des moments lourds de symboliques.

Une chose est sure, le cinéaste a inscrit en lettres d’or son nom dans la légende de Batman et a donné au justicier de Gotham une aura qu’il sera très difficile - sinon impossible - d’égaler à l’avenir.

Quentin Buchberger

Date de sortie : 25 juillet 2012

Réalisation : Christopher Nolan

Scénario : Christopher Nolan, Jonathan Nolan et David S. Goyer

Avec : Christian Bale, Gary Oldman, Tom Hardy, Joseph Gordon-Levitt, Anne Hathaway, Marion Cotillard, Morgan Freeman, Michael Caine

Genre : Action

Durée : 2h44

Photographie : Wally Pfister

Musique : Hans Zimmer

Distributeur : Warner Bros.

Prochaine rubrique le 28 juillet 2012

**** à voir absolument
***  à voir
** pourquoi pas
*   mieux vaut éviter

QuentinBuchberger