Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

CINEMA Total Recall Mémoires programmées de Len Wiseman

Colin Farrell - DR - cliquez sur l'image pour agrandir
** pourquoi pas

Le très attendu remake du classique de Paul Verhoeven déçoit à plus d’un titre mais conserve un statut de bon divertissement.

Publicité

Il était attendu avec impatience. Le Total Recall version 2012, signé Len Wiseman (Die Hard 4) s’annonçait sous de bonnes auspices, avec Colin Farrell en tête d’affiche. Au final, plusieurs ombres viennent ternir le tableau et rendent ce film bien fade.

Jamais Wiseman ne semble en effet en mesure d’emballer son film, sauf à grand renfort de scènes d’action plutôt bien réalisées. Cette énergie de façade ne masque pourtant pas une trame qui a toute les peines du monde à s’émanciper du Total Recall de 1990. Alors que Verhoeven avait déjà fait le choix de s’éloigner de la nouvelle, Len Wiseman s’en écarte encore davantage. Une initiative louable mais trop limitée car peu spontanée. Wiseman aurait sans doute gagné à faire sa propre interprétation de cette géniale histoire de science fiction plutôt que de prendre des libertés par rapport au cahier des charges de Verhoeven.

Pour soutenir ce blockbuster en puissance, le cinéaste s’est offert Colin Farrell dans le rôle de Douglas Quaid dit « Doug », un type normal que des rêves récurrents vont pousser à se faire implanter des souvenirs factices. Si l’acteur s’en sort plutôt convenablement, ce n’est pas le cas de ces deux accompagnatrices de charme : Kate Beckinsale et Jessica Biel. D’une fadeur sidérante, Beckinsale joue la femme contrariée. Biel s’en sort à peine mieux en interprétant la sulfureuse Mélina, les deux prestations restant assez anecdotiques voire un peu énervantes.

Alors remake réussi de Verhoeven ou bon film d’action sur fond de science fiction hollywoodienne ? On pencherait plutôt vers la deuxième solution. Le film paraît certes un peu rébarbatif mais il trouve petit à petit un rythme distrayant et fait oublier ses égarements et ses manquements. Une fois la salle quittée, on oublie tout de ce film sans piquant. C’est peut être cela la magie Total Recall.

Quentin Buchberger

Titre original : Total Recall

Date de sortie : 15 août 2012

Réalisation : Len Wiseman

Scénario : Kurt Wimmer et Mark Bomback

D’après l’œuvre de Phillipe K.Dick

Avec : Colin Farrell, Kate Beckinsale, Jessica Biel

Genre : Science-fiction

Durée : 2h10

Photographie : Paul Cameron

Musique : Harry Gregson-Williams

Distribution : Sony Pictures Releasing

Du même réalisateur : Underworld (2003), Underworld 2 (2006), Die Hard 4 (2007)

Prochaine rubrique le 26 août 2012

**** à voir absolument
***  à voir
** pourquoi pas
*   mieux vaut éviter

QuentinBuchberger