Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Classement What's up Doc : le CHU de Besançon séduit moins les étudiants en médecine...

© damien poirier - cliquez sur l'image pour agrandir

Le classement de What's up Doc a été publié ce vendredi 17 février 2017. Il s'appuie sur le choix des futurs médecins selon la formation et l'accueil proposé en 2016. Dijon gagne quatre places et passe devant Besançon qui en perd quatre…

Publicité

Le classement des CHU réalisé par WHAT’S UP DOC depuis maintenant 4 ans, qui s’appuie sur le choix des futurs médecins selon la formation et l’accueil proposés, note cette année peu de différence en comparaison du classement 2015. Et ce, du côté du haut du classement. Le CHU de Nantes maintient en 2016 sa position de leader, suivi par les CHU de Lyon et de Montpellier, tout comme l’année précédente.

Besançon vs Dijon 

Dans le classement 2015-2016, le CHU de Dijon avait perdu 3 places et s’était fait distancer par Besançon. Cette année, les étudiants en médecine ont privilégié la capitale de la moutarde, qui remonte de 4 places. 

L’an dernier, What's up Doc notait que la baisse du CHU était en partie liée à sa place en médecine générale. Cette année, avec la perte d’une place supplémentaire dans ce domaine, l’amélioration du score du Dijonnais ne peut néanmoins pas lui être attribuée.

En revanche, parmi les spécialités qui permettent au CHU de remonter, on retrouve l’hématologie (+8 places, ce qui lui permet d’ailleurs de quitter la fin du classement), la cardiologie (+7), la radiodiagnostic et imagerie ou la chirurgie générale (+5) par exemple, mais surtout la biologie (+20 places).

Toutefois, le CHU de Dijon perd des places en neurochirurgie (-8), en médecine nucléaire (-7), et en ophtalmologie (-6 places), par exemple, la plus grosse chute étant en oncologie (-15 places).;De même, dans les disciplines qui perdent des points, le CHU dijonnais est avant dernier en ORL et médecine du travail, et dernier en endocrinologie (-2 places). 

Le CHU de Besançon perd, cette année, 4 places dans le classement général. C’était déjà une tendance observée dans le classement précédent avec la perte d’une place.

Le CHU de Besançon se positionne à plusieurs reprises dans le trio de bas de classement. Malgré une remontée de 2 places, comme c’est le cas en néphrologie et en anapathologie, mais aussi en oncologie, en neurochirurchie (-6 places), par exemple. C’est aussi le cas en cardiologie (-11 places), en MPR (-6 places), en ORL, en médecine nucléaire, en gynécologie médicale, où il est dernier.  

Alexane

Méthodologie

Pour la quatrième année consécutive, le magazine WHAT’S UP DOC a mené l’enquête et établi le classement des CHU (Centres Universitaires Hospitaliers) et des spécialités choisis par les internes en médecine. Comment ? Tout simplement en étudiant et analysant les choix des nouveaux internes en médecine à l’issue des Épreuves Classantes Nationales (ECN).

En septembre 2016, 8 123 internes ont prononcé leurs vœux d’affectation vers 30 spécialités différentes, et se sont répartis dans 28 CHU en France, en fonction de leur place dans le classement national. L’analyse des résultats, réalisée par WHAT’S UP DOC dans son 30e numéro sorti le 15 février 2017, révèle les dynamiques et les tendances qui déterminent les choix des jeunes internes actuels.

Votre météo avec

Evénements de BOURGOGNE FRANCHE-COMTÉ