Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Collision frontale entre deux trains en Suisse : il n'y a plus personne dans la locomotive

 Les experts enquêtant sur la collision ferroviaire qui a eu lieu lundi en Suisse au nord de Lausanne sont désormais sûrs qu'il n'y a plus personne à l'intérieur de l'amas de ferraille.

Publicité

"Mardi, les pompiers ont travaillé toute la nuit pour découper l'amas de ferraille de la motrice du train en provenance de Lausanne et ils ont ainsi pu
établir que personne ne se trouvait à l'intérieur", a indiqué mercredi la police cantonale vaudoise dans un communiqué. Lundi, deux trains régionaux sont entrés en collision frontale, non loin de la gare de Granges-près-Marnand, un bourg en rase campagne au nord de Lausanne.

 L'accident a fait un mort et 25 blessés. Seul un d'entre eux est encore hospitalisé, ont également indiqué les enquêteurs. Une enquête pénale a été ouverte. Les autorités suisses privilégient l'hypothèse du non-respect d'une signalisation lumineuse par le conducteur du train venant de Payerne, comme étant la cause de l'accident, mais l'enquête se poursuit pour établir les circonstances exactes.

 Le conducteur du train venant de Lausanne, un Français de 24 ans domicilié à Payerne, est mort dans sa cabine. Sous la violence du choc, le train a
rétréci de 8 mètres.  Mardi, dans la nuit, les sapeurs pompiers ont procédé aux opérations de désincarcération de l'automotrice de ce train au moyen de pinces et d'écarteurs hydrauliques.

"A 6h du matin, au terme des opérations, ils ont acquis la certitude que personne d'autre que le pilote ne se trouvait coincé dans la motrice", a
souligné la police.

Damien

Autres faits divers

7 décembre 2017 à 07:25
4 décembre 2017 à 17:38

Votre météo avec

Evénements de Suisse