Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Comment restaurer la confiance des citoyens dans le politique ?

Grande rue à Besançon - cliquez sur l'image pour agrandir

C'est la question que la présidente de la région Bourgogne Franche-Comté, Marie-Guite Dufay, a posé au Conseil économique, social et environnemental régional (CESER) afin qu’il propose des "outils concrets et des conditions opérationnelles permettant de restaurer la confiance des citoyens et de renforcer leur participation et celle des acteurs de terrain à l’ensemble des politiques publiques portées par la Région".

Publicité

Réuni en assemblée plénière ce mardi 11 octobre, le Conseil économique, social et environnemental régional a présenté à Marie-Guite Dufay, présidente de la Région, sa réflexion relative à la question qu’elle lui a posée : "comment restaurer la confiance des citoyens dans le politique ?" L’avis intitulé "L’innovation démocratique en Bourgogne Franche-Comté ?" a été adopté à la majorité des suffrages exprimés (81 pour, 29 abstentions, 2 contre).

Face à la complexité de la problématique, le CESER a privilégié une approche pragmatique donnant à voir de premières analyses et pistes de travail. Elles doivent contribuer à enrichir le projet politique de l’Exécutif, la vision qu’il entend défendre pour le développement de la Bourgogne Franche-Comté. Il s’agit là d’une première étape que le CESER approfondira par la suite.

Quelques lignes du rapport :

De la défiance à la confiance

La France, comme de nombreux autres pays, connait une crise de confiance générale des citoyens à l’égard du politique. Celle-ci constitue un tournant de la démocratie, invitant à penser autrement l’action publique. Dans ce climat de défiance, le CESER relève néanmoins que :

  • Si les Français expriment un sentiment général négatif envers les responsables politiques, ils accordent malgré tout plus de crédit et de légitimité aux responsables et institutions locaux.
  • Ils ont également confiance dans leur propre capacité à changer la société par leurs actions et par leurs choix.

Pour le CESER, "ce double paradoxe ouvre des perspectives pour penser autrement la crise de confiance au niveau local en prenant appui sur le capital social/humain, dans le cadre d’un dialogue social territorial renouvelé et impliquant davantage la société civile."

Des défis majeurs à relever

Ainsi, le CESER relève 3 défis majeurs pour le développement de la région :

  1. Créer les conditions permettant de (re)donner envie aux acteurs de penser l’avenir de leur territoire, dans une dynamique positive, prospective, qui favorise le sens du collectif et du faire-ensemble.
  2. Favoriser l’équité entre les territoires, en leur permettant de trouver eux-mêmes les ressorts de leur développement et de leur adaptabilité face aux mutations qu’ils connaissent, au travers d’initiatives citoyennes innovantes et expérimentales.
  3. Adapter les politiques publiques régionales pour faire face à des problématiques sociétales complexes, interdépendantes, évolutives.

Le CESER propose 5 grandes orientations destinées à donner des pistes de réflexion au nouvel exécutif régional pour son projet de mandat. Il s’agit bien d’une première étape permettant de répondre à la demande dans les délais impartis et le CESER s’engage à poursuivre l’approfondissement de ce dossier. En tant qu’assemblée représentant la société civile et placée aux côtés du Conseil régional, cette saisine interpelle d’ailleurs directement le CESER : "comment le CESER peut- il se faire davantage l’écho de la société civile ? Quels liens peut-il tisser avec les autres instances de démocratie participative ?" Lui-même dit s’engager à mener une réflexion interne visant à faire évoluer ses pratiques vers une gouvernance davantage partagée et plus ouverte sur la société civile. 

(Communiqué)

Alexane

Votre météo avec

Evénements de BOURGOGNE FRANCHE-COMTÉ

Sam, 20 Mai 2017 20h00
AXONE - Montbéliard