Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Comté: grosse tempête dans un petit verre de lait

©carvy - cliquez sur l'image pour agrandir
L’évocation dans la presse de la fabrication du premier «comté » en Russie a rendu soupe au lait le Comité interprofessionnel du Gruyère de Comté (CIGC).

Publicité

Marie-Guite Dufay a organisé jeudi à Besançon une conférence de presse pour mettre un terme à la polémique née d’un article de presse qui évoquait la semaine dernière, photo à l’appui, la confection de « Comté » à l’occasion d’une animation dans la région de l’Altaï. Cette manifestation était organisée dans le cadre d’échanges entre la Franche-Comté et cette région de Russie, située en Sibérie, sous l’égide du conseil régional.
 
Dans un communiqué, le CIGC, au nom des 5000 producteurs de lait à comté du massif du Jura, des 164 fruitières et des 16 maisons d’affinage a tenu mardi « à dire de la manière la plus ferme qui soit sa consternation ». Le comité est allé jusqu’à évoquer « un coup de poignard dans le dos » attribué à « un établissement d’enseignement régional et à une collectivité régionale comtoise dont la vocation première est la défense du patrimoine régional et non sa fragilisation ».
 
Le lait ne pouvait pas bouillir plus longtemps… Il fallait « dissiper le malentendu », selon l’expression de la présidente de Région. « On ne va pas apprendre à faire du Comté là-bas », a expliqué Marie-Guite Dufay à l’issue d’une réunion avec les responsables du CIGC. « Il y a eu méprise, pas question de transfert de technologie de notre précieux Comté », a-t-elle insisté en détaillant les opérations de coopération qui unissent la Franche-Comté à d’autres pays, notamment la Russie qui va bientôt pouvoir acheter des Montbéliardes comme l’a fait le Maroc il y a trois ans. L’Altaï, grâce à l’expertise de l’ENIL de Mamirolle, va également bénéficier de l’installation d’une école supérieure du fromage.
 
«Ces échanges, qui se développent également au niveau de la viticulture, constituent des enjeux économiques extrêmement importants pour la Franche-Comté. Cela n’a évidemment rien à voir avec l’idée de fabriquer du fromage comtois là-bas », a insisté Marie-Guite Dufay qui a confirmé que la région de l’Altaï sera cette année l’invitée d’honneur de la Foire Comtoise. L’occasion pour ses représentants de boire le verre de lait de l’amitié avec les membres du CIGC…
 
redaction

Votre météo avec

Evénements de FRANCHE-COMTÉ

Orchestre Victor Hugo Franche-Comté ©The Glint
Mar, 11 Avril 2017 20h00 - 22h00
THEÂTRE LEDOUX (rue mégevand) - Besançon