Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Condamnation Hadopi à Belfort : les réactions des politiques

Voici les réactions du Front national et de  Debout la République à la première condamnation pour téléchargement illégal de  la musique, en vertu de la loi controversé Hadopi, jeudi à Belfort:

Publicité

David Rachline, délégué national à la communication numérique du FN

"La très contestée loi Hadopi vient de faire une première victime (...). Le Front national tient à rappeler son opposition à toutes formes de sanctions liées à des téléchargements dits illégaux. Fondamentalement attaché à l'espace de liberté qu'est internet, le Front national demande au gouvernement d'abroger cette loi répressive et restrictive qui pénalise les internautes et restreint considérablement l'accès à la culture, en particulier pour les plus jeunes."

Nicolas Dupont-Aignan, président de Debout la République (DLR) :

"Loin de menacer les vrais pirates qui ont vite trouvé comment contourner la loi, cette Hadopi s'acharne sur des utilisateurs lambda qui ont eu la négligence de télécharger quelques titres sur leur ordinateur. Là encore on fait payer les petits plutôt que de poursuivre les gros poissons (...). La condamnation de Belfort met maintenant le gouvernement au pied du mur. Soit Aurélie Filippetti (la ministre de la Culture) dit clairement qu'elle maintient cette loi ubuesque, soit elle prend ses responsabilités et propose la suppression d'Hadopi. Au moment où Aurélie Filipetti présente un plan massif de réduction des dépenses au ministère de la Culture, je ne saurai que trop lui conseiller d'en profiter pour jeter aux oubliettes l'Hadopi

Damien

Votre météo avec